Le jeûne
À sec ou hydrique

Avertissement : le jeûne consiste à arrêter de manger afin de laisser l'organisme se mettre au repos puis en nettoyage de toutes les toxines, graisses, émotions accumulées dans le corps et particulièrement dans le système intestinal. Il existe deux types de jeûne : le jeûne hydrique et le jeûne à sec.
Il ne faut surtout pas confondre jeûne et [Inédie] ou [Pranisme] (voir ces deux pages pour plus d’approfondissement).
Le jeûne n’est pas un stade alimentaire comme peut l’être [Végétarien], [Végétalien], [Liquidien], [Inédien], ou [Pranique]. Le jeûne est une pratique de nettoyage, de détoxination du corps, en ce sens il s’apparente plus à une pratique de soins.
Le jeûne a toujours une limite en durée. Dans le jeûne de longue durée, tu te nettoies, certes, mais aussi tu t’affaiblis et perds du poids continuellement jusqu’à une limite qu’il ne te faut impérativement pas franchir. Sinon la sentence sera sans appel, ce sera [L'âme hors]. Donc respect de qui tu es et de tes limites.
Si cet avertissement te fait flipper parce que tu te sens incapable de sentir, déterminer tes limites, alors ne jeûne pas tout seul, mais sous accompagnement de personnes ou de structures compétentes en la matière. Si tu sais te respecter et t’écouter, écouter ton corps, et suivre les conseils et l’expérience transmise dans cet article, alors jeûner seul ne te posera aucun souci si le cœur t’en dit.


Jeûne et pranisme
Forcément sur Pranique le Sit, cet article sur le jeûne est écrit pour te préparer au [processus des 21 jours] qui t’emmènera inéluctablement vers le régime [Liquidien], [Inédien], ou [Pranique].
Dans cette optique il y a plein d’aspects habituels du jeûne qui ne sont pas abordés ici. Ce qui nous intéresse ici, c’est d’ouvrir un chemin à la possible réalité de vivre quelque temps hors nourriture solide et/ou liquide. C’est une voie de préparation et de purification vers ton devenir. En ce sens l’expérience de vivre un certains nombre de jours sans manger ou boire est primordiale car elle ouvre un chemin dans ta tête et ton corps vers un possible qui s’ancre dans ta matière, tes cellules et rappelle à ton adn son état primordial. Celui d’un être parfait et divin qui n’a besoin de rien d’autre pour vivre que de l’amour de soi même et de tout ce qui l’entoure et l’intoure ainsi que de la lumière présente en toute chose.

Jeûne hydrique
Le jeûne hydrique comme son nom l'indique consiste à s'alimenter pendant la période de jeûne de nourriture exclusivement liquide. Exclusivement liquide veut dire que la boisson utilisée est exempte de toute trace de nourriture solide en suspension. Dans ce cas de figure nous ne trouvons que très peu de liquides utilisables.
photo Victor Trouviano
© Yv - Pranique.com
Il y a l'eau pure qui ne contient aucune matière en suspension. Il y a aussi le jus de raisin blanc ou rouge filtré de tous ses dépôts. Le jus de pastèque filtré et clarifié. Le jus de litchi (litchi et raisin blanc mélangés c’est à se rouler par terre). Tu peux aussi filtrer les jus d’oranges, jus de clémentines, jus de pamplemousses, d’ananas, mais ces jus provoquent de l'acidité dans l'estomac et par conséquent je ne te les conseille pas. Il y a les tisanes auxquelles tu peux rajouter du sucre de canne complet et bio (ou mieux du Rapadura ou le tip top gun de la Stévia) suivant tes goûts et tes besoins. Il peut aussi y avoir le jus de pomme si celui ci a été préalablement soigneusement filtré afin d'enlever toutes particules en suspensions (vois la page [Liquidien] pour plus de précisions). Et puis ma foi, à ma connaissance, la liste s'arrête là.
Bien sûr, l'on pourrait me suggérer le café ou le thé dans les boissons possibles, mais je ne les mentionne pas car ce sont des excitants (ce dont tu n'as pas besoin pendant un jeûne, au contraire) ou des drogues dures s'il y a accoutumance (théine et caféine). Le jus de canne à sucre pourrait aussi convenir malheureusement il est quasiment impossible à filtrer et donc il reste toujours quelque chose à digérer pour l'organisme.
Pourquoi faut'il qu'il n'y ait pas de matières en suspension dans le jus que tu vas utiliser pour jeûner ? Parce que s'il y a matière il y aura assimilation et digestion dans l'estomac puis dans les intestins. L’organisme ne pourra donc pas se mettre au repos pour inverser son processus d'assimilation en processus de nettoyage.
Dans le processus de nettoyage le corps rejette ce qu'il ne veut plus, c'est comme lorsque tu nettoies ta baraque de la cave au grenier et que tu jettes tout ce qui ne t'es plus utile. Si tu continues à acheter des trucs et à en remplir ta maison tu ne nettoies rien, tu accumules. Idem avec la nourriture. Si tu continues à manger de la nourriture solide en suspension ton corps ne peut inverser son processus d'assimilation et il continuera sur ce mode. Ce qui n'est pas le but recherché. Le but recherché est d'arrêter toute digestion-assimilation pour permettre à l'organisme de passer en mode excrétion-nettoyage-expulsion de tout le superflu, des poisons, toxines, graisses et souffrances émotionnelles stockés dans différentes parties du corps. Pour cela il est nécessaire que les boissons ingérées soient donc totalement exemptes de matières solides en suspension ou en présence.
Exit donc tous les jus de pêches, de poires, de kiwis, d'abricots, de tomates, de carottes, de mangues, de pommes ou de raisins non clarifiés, de papayes, les soupes (par contre tu peux te faire des bouillons de légumes en les filtrants bien), etc…. Si tu utilises tous ces jus tu ne jeunes pas, tu manges [Liquidien]. Ce qui n’est donc pas la même chose. Exit aussi tous les laits végétaux, lait de riz, d'avoine, d’amande, de noisettes, de quinoa, etc….
Comme expliqué sur la page [Liquidien] tu peux soit te faire tes jus toi-même avec une centrifugeuse ou mieux avec un extracteur de jus, soit les acheter tout faits dans le commerce. Dans les deux cas de figure il vaut mieux utiliser du jus ou des fruits bio. Ce qui suivant la partie du monde où tu te trouves n’est pas toujours évident. Le bio est très loin de couvrir toute la planète. Si tu achètes ton jus en supermarché, en bouteille de verre ou en tétrabrick, en France tu trouveras facilement du jus bio. S’il ne l’est pas, veille simplement à ce qu’il ne contienne pas de sucre blanc rajouté (poison) ni d’acide d’aucun genre, ni de colorant ou de conservateur. Ne t’inquiète pas, fais au mieux, adapte toi à l’offre locale. J’ai personnellement jeûné pendant des années au jus de raisin rouge non bio des supermarchés, et ça l’a très bien fait.

Dans le jeûne hydrique tu distingues deux catégories : le jeûne hydrique à l’eau ou à la tisane (et donc sans sucre) et le jeûne au jus de fruits (avec le sucre naturel des fruits). Les deux types de jeûnes sont différents au niveau de l’énergie apportée. Et dépendent de chacun. Certains peuvent jeûner aisément à l’eau pure (et c’est l’idéal pour le nettoyage et la clarté mentale, en plus de t’ouvrir plus rapidement le chemin vers l’inédie) sans perdre trop rapidement poids et énergie. D’autres se vident trop vite de leur énergie et ont besoin des sucres contenus dans le jus de fruits pour pouvoir faire des jeûnes de longue durée.
Comme dans [Le processus des 21 jours], dans le jeûne il faut rester vigilant à son poids et son niveau énergétique et ne pas dépasser ses limites. Rappelle toi que tu ne cherches pas l’exploit sportif mais le nettoyage de tes corps, physique, émotionnel et mental.

photo Victor Trouviano
© Yv - Pranique.com
Le jeûne à sec
Comme dans le jeûne hydrique tu arrêtes de manger toute nourriture solide quelqu’elle soit : solide, liquide ou en suspension. Tu stoppes aussi la prise de tout liquide que ce soit les jus clarifiés (raisin, litchi, pastèque, pomme) ou l’eau. Tu ne prends plus rien. Ce jeûne est plus difficile pour ceux qui sont attachés à leur ego, leur mental ou à l’identification à leur corps. D’autres au contraire n’ont aucune difficulté à jeûner à sec et s’arrêtent de manger et de boire sans soucis pendant une semaine ou deux.
Il est bon dans la perspective du pranisme de s’entraîner régulièrement (une fois/semaine par exemple) à une journée de jeûne à sec. Chez les Tibétains pendant les Nyoung-né, le rythme est d’une journée de nourriture et de boisson et une journée de jeûne à sec, et ainsi de suite pendant plusieurs jours. Ça aide le mental à se désidentifier du corps.

Les bienfaits du jeûne
Lorsque tu jeûnes, ton corps se met au repos puis se détoxique, se nettoie et se régénère (il est à préciser qu’en réalité le jeune réel ne démarre qu’environ qu'au bout de trois jours. Le temps que le système assimilation bascule en détoxication. Le temps d’évacuer les selles présentes dans les intestins). Il est donc évident qu’il te faut faire de même. Le jeûne va permettre également à ton esprit et à ton âme de se ressourcer. Tu vas être plus calme, plus serein, plus attentif aux sons, à toi, à tes pensées, à ton corps. Tu seras rapidement étonné de constater le temps qui se libère dans la pratique du jeûne, le calme et la limpidité mentale que cela apporte. Aucun texte lu sur le sujet ne pourra te convaincre. Seule ta pratique personnelle te montrera la réalité de ce qu’apporte un jeûne.

Les obstacles
Le principal obstacle c’est le mental, l’ego, la voix qui adhère à la croyance largement démentie et dépassée qu’il est impossible de rester plusieurs jours sans manger de nourriture solide ou liquide. Combien d’obèses restent ainsi obèses, bloqués devant la peur de "je ne sais trop quoi, mais j’y adhère, ça me bloque et je choisis de rester bloqué"…. Juste pour information fais donc un tour sur la page [Les praniques de l'histoire], pour voir combien d’hommes et de femmes révolutionnent l’histoire justement, en allant bien au-delà du jeûne classique… À part la peur de manquer de force ou de mourir (peurs de l’ego je le répète) je ne vois pas trop ce qui pourrait t’empêcher de jeûner. Côté financier c’est un plus, puisque tu dépenses moins (comme quoi un plus peut engendrer un moins. Et vis versa forcément. Lol !). Côté temps c’est un mieux puisque tu en as plus (salvo que te aburres en tu vida). Tu vas te retrouver libéré de faire les courses, la popote, la vaisselle, de ranger ta cuisine, vider les poubelles, balayer, éponger, ce qui ouvre tout de même de beaux espaces de liberté…

Les limites
Cela va dépendre de chacun(e). En général le maximum tourne autour de 45 jours. Mais c’est très variable. Ça dépend vraiment de chacun(e). Certains toucheront leurs limites à 10 jours, d’autres à 33 (ce qui est mon cas) d’autres à 45 ou plus. Cela dépend aussi avec quoi tu vas jeûner. Au jus de raisins, de pommes ou de litchis (qui sont donc sucrés naturellement) tu pourras toujours aller beaucoup plus loin qu’avec un jeûne à l’eau et encore plus qu’avec un jeûne à sec.
Attention de ne pas confondre être pranique ou inédien et jeûner !!! Dans le jeûne tu t’affaiblis, ton organisme se nettoie, certes, mais avec une perte de poids qui ne s’arrêtera jamais ainsi qu'une baisse énergétique jusqu’à la sortie finale; [L'âme hors]. Il te faut donc être extrêmement vigilant et savoir impérativement respecter tes limites. Qui sont : perdre trop de poids ou/et être trop épuisé. Tu t’arrêtes avant ces états extrêmes. Dans le cas contraire tu risques le décès, décès dont tu seras le seul responsable et fautif.

Les facteurs favorisants
Pour ceux qui connaissent déjà, le top gun tu top dix, c’est incontestablement Amaroli. Comme l’article sur amaroli n’est pas encore écrit, je t’invite pour l’instant à faire une recherche sur le web pour avoir plus de détails sur la pratique. photo amaroli
Le fait de boire toute l’urine que tu pisses entre tes prises de liquide normal (eau ou jus de fruit) accélère spectaculairement le nettoyage et la détoxination de ton organisme. Ça agit tellement en profondeur qu’en à peine une semaine tu déféqueras un conglomérat de mini particules vertes très foncées, qui en sont quasiment noires, sous la forme de petites boules de crottes de chèvre, qui correspondent au détachement des parois intestinales de toutes les merdes collées depuis des dizaines d’années et jamais parties. C’est absolument impressionnant de voir ce que le corps peut évacuer. Avec amaroli sois certain que tu iras à la selle régulièrement (tous les trois ou quatres jours) pour évacuer ces ultimes particules. Amaroli amplifie considérablement le résultat détoxinant du jeûne. À la louche je dirais qu’un jeûne normal d’un mois peut correspondre à moins de 10 jours avec Amaroli pratiqué dans les règles de l’art (qui consiste entre autres à boire un à un litre et demi de jus par jour, plus autant d’urine. En  fait tout ce que tu pisses).
Tu peux aussi approfondir l'efficacité de ton jeûne par la pratique du Pranayama (techniques respiratoires yoguiques) et des Asanas (postures yoguiques). Aussi par la contemplation ou l’assise silencieuse. La marche, particulièrement pieds nus, t’aidera à mieux retrouver ton ancrage à la Terre Mère. Toute pratique artistique aidera de même. Chanter ou jouer d'un instrument de musique laissera le son entrer dans tes cellules, te relaxera et te détendra encore plus. La pratique du Japa (répétition permanente d'un [Mantra]) calmera et fortifiera ton esprit. Des massages reçus te permettront de détendre profondément toute ta masse musculaire. Les élixirs floraux "Brunelle" et "Sauge" (chez [Deva]) aident et soutiennent dans les périodes de jeûne. Enfin tu peux aussi associer le jeûne au Sungazing (vois à ce sujet la page [Hira Ratan Manek]) ce qui pacifiera ton mental et tes émotions, en plus du bien être que procure sa contemplation.

Comment jeûner ?
Tu vas avoir besoin de calme et de repos. Tu vas donc prévoir un espace chez toi où tu ne seras pas dérangé et où tu pourras décrocher de ta vie active pour te consacrer à toi-même. Tu calmes le jeu avec tes téléphones (fixes et mobiles), ton fax, tes jeux vidéo,  ton internet, ton ordi, ta télé (tu en as encore une ? Qu' est ce que tu attends pour la balancer à la poubelle ?), tes obligations, ta belle mère, ta chieuse de sœur, tes gosses, ta meuf (ou ton mec), ton amant, ton patron, ta maîtresse, tes tâches ménagères, ton potager, tes constructions, ta couture, réparations, etc…. Tu te ménages un espace de liberté pour toi et seulement pour toi. Paix et douceur sont de mise. C’est dans cet espace pacifié que tu vas accepter de faire l’expérience que oui, finalement oui, il est tout à fait possible de continuer à vivre plusieurs jours sans manger, voir sans boire.
Et tu vas démarrer doucement. Par exemple tu vas décider de commencer par un jour de jeûne hydrique par semaine. Pendant deux à trois mois. Tu peux choisir de commencer au jus de raisin par exemple, puis si tu le sens bien après plusieurs fois, expérimenter avec juste de l’eau. À toi de voir, de faire tes expériences, essais, erreurs, corrections.
Une fois ces espaces conquis tu augmenteras progressivement ta pratique. Deux jours par semaine par exemple. Une fois que tu sauras jeûner deux jours sans soucis, tu pourras te programmer des séances à trois jours, puis quatre, etc…. Bien sûr ce ne sera pas forcément par semaine. Mais par exemple une fois par mois tu t’essayeras à trois jours, puis quatre, puis cinq, puis…. Comme tu le sentiras, en t’adaptant à tes besoins, envies, capacités….. Et ma foi peut être un jour te feras tu un mois d’affilé sans problème. L’avenir t’appartient……
Lorsque tu auras suffisamment d’expérience du jeûne hydrique, tu pourras passer au jeûne à sec. Suivant le même principe, schéma. Un jour par semaine, puis deux, puis trois ou plus par mois, suivant les capacités et l’éveil de chacun.
Tout est possible, il suffit juste de t’y atteler….

avatar

Teyata Om Bekaze Maha Bekaze Radza Samougate Soha
Yv