Le lavement du colon au café

Avant-propos
Même s'il est dit que tu peux faire le lavement du colon au café en mangeant normalement, ou assorti d'un régime [Végétalien] et/ou [Crudivore], je te suggère plutôt de le faire pendant un jeûne. Un [Jeûne] étant un période de détoxination que tu t'offres à toi et à ton organisme, c'est complémentaire d'y rajouter le lavement au café. Sa fréquence dépendra de l'état d'encrassement de ton organisme et de ton état de santé. Dans un but thérapeutique il est dit que tu peux le faire toutes les 4 heures. Dans un but de détoxination, suivant ton état d'encrassement tu peux te l'administrer une fois par jour, ou tous les deux jours, jusqu'à une fois par semaine ou une fois par mois. Ou une à plusieurs fois par an.

Explications préliminaires
La caféine administrée par voie rectale stimule l'action du foie, augmente le flux de bile chargée de toxines, favorise la dilatation des canaux biliaires, stimule le système enzymatique. L'activité de ce système qui permet l'élimination des radicaux libres, est augmentée de 650 à 700 %.
Nous savons, en physiologie, que la bile est normalement réabsorbée jusqu'à 10 fois avant de sortir des intestins. L'intensification de l'activité enzymatique que permet le lavement au café (qui est excellent "par le bas" mais très mauvais "par le haut" !) empêche la réabsorption de la bile par le foie au travers de la paroi intestinale. Pendant le lavement, le café est retenu dans les intestins pendant une quinzaine de minutes, et durant ce temps, tout le sang du corps est filtré par le foie au moins 5 fois consécutives. Ce qui constitue un moyen extrêmement efficace de détoxifier le sang. La rétention du café a ainsi un effet de dialyse (nettoyage) du sang. Dit sans fioritures, le lavement au café te nettoie efficacement le sang de toutes ses toxines.
Une bonne alimentation saine et végétale (vois les pages [Végétarien], [Végétalien], [Crudivore], [Liquidarien] ou [Liquidien]) accompagnée de lavement au café avec [Le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire] et/ou [Amaroli] permettent de garder un intestin à l'abri des déchets et toxines qui se trouvent à l'origine de nombreuses maladies.

Ingrédients et matériel
photo boc et canule. © Yv-Pranique.com
Boc et canule
- Un boc à lavement avec canule et robinet sur le tuyau souple.
- 3 cuillérée à soupe de café, fraîchement moulu et bio.
- 1 litre d'eau de source (jusqu'à 2 litres si tu fais partie des "gros" gabarit).
- Un lubrifiant pour l'anus et la canule (personnellement j'utilise ma salive. Ça le fait très bien et c'est produit par mon propre corps).
- Un filtre pour le café.
- Casserole et gaz.
- Un thermomètre dont la plage de température va de 30 à 130°.
- Une salle de bain. Le top du top, entièrement carrelée style indienne, avec baignoire et chiotte à la turc. Sinon une salle d'eau toute simple suffit.

Modemploi
Tu fais bouillir dans un litre d'eau de source 3 cuillérées à soupe de café bio moulu. Laisse bouillir doucement (ne dépasse pas 120°, au-delà le café devient toxique) pendant 3' à 5' maximum. Ensuite, laisse reposer pendant une vingtaine de minutes (ou bien mets le en bain-marie dans de l'eau froide), puis filtre ton mélange directement dans le boc à lavement. Laisse refroidir jusqu'à 38°. Connecte alors le tuyau souple au boc, canule en bout de tuyau, robinet fermé. Tu suspends ton boc de 1 m à 1,50 m du sol, dans un endroit où tu pourras surveiller le niveau du café. Ouvre légèrement le robinet pour chasser l'air du tuyau, et dès que les premières gouttes de café sortent, tu refermes le robinet.
Lubrifie ton anus et ta canule, mets-toi à 4 pattes (dans ta baignoire ou sur le sol de ta salle de bain sur un petit tapis. Si c'est sur le sol pense à chauffer correctement ta salle de bain pour ne pas avoir froid) et insère la canule (reliée au tuyau et au boc) dans ton fondement. photo Bain marie à l'eau froide. © Yv-Pranique.com
Bain marie à l'eau froide
Pour cela détends bien préalablement tes sphincters anaux et ton périnée avant l'introduction. Tu peux utiliser tes doigts pour masser préalablement la zone, puis un seul de tes doigts (le majeur de préférence) pour ouvrir doucement l'anus ([Mula sodhana dhauti]). Ensuite tu mets la canule. Une fois la canule en place ouvre le robinet doucement et progressivement pour laisser le café s'écouler doucement dans ton colon. Surveille alors du coin de l'œil le niveau du café qui baisse dans le boc (il doit mettre environ 3' pour se vider) et une fois que les premières bulles d'air arrivent, tu enlèves la canule de tes fesses et tu prends [Mula bandha] (contraction simultané du périnée et des sphincters de l'anus). Tu tiendras mula bandha pendant tout le temps de la rétention du café (10' minimum, jusqu'à 15' maximum). Ceci empêchera le liquide de s'échapper de tes intestins.
Ici plusieurs options s'offrent à toi. Si tu es dans une baignoire tu peux t'étendre sur le dos ou sur un côté puis sur l'autre. Si tu es sur le sol de ta salle de bain, il vaut mieux que tu restes à quatre pattes les fesses en l'air (s'allonger sur du carrelage, nu, même dans une salle de bain chauffée, ça peut être frisquet !). La meilleure position que j'ai découverte c'est le mudra-asana [Kofi mudrā] (vois plus bas le chapitre : la posture du corps).
Lorsque les 15' sont passées (tu peux te mettre une musique de fond qui dure 15', lorsqu'elle s'arrête, toi aussi), tu te relèves et va t'assoir sur ton trône (attention si tu dois circuler de la salle d'eau aux chiottes, penses à avoir quelque chose entre les fesses pour parer aux "fuites" : petite serviette de bain ou éponge spécialement dédiée à cette pratique. Tu peux aussi utiliser un seau directement dans ta salle de bain, que tu videras ensuite dans tes wc). Ou mieux, si tu as une salle d'eau à "l'indienne" ou un trône style "turc" (le meilleur au monde soit dit en passant), tu t'accroupis et tu laisses faire la nature. Sois patient afin d'être bien sûr d'avoir tout évacué (ce qui évitera les "accidents", si tu te rhabilles trop tôt ! ).
Tu peux te relever et te rassoir ou ré-accroupir plusieurs fois de suite, ça aide grandement au processus d'évacuation. Une fois terminé, tu apprécieras de conclure avec une bonne douche chaude.

Et voilà tout bien, c'est fini. Tu peux alors t'offrir en récompense un moment de détente bien mérité.

Pour aller plus loin...
La quantité de café. Si comme moi tu ne bois jamais de café ou si tu n'as plus de vésicule biliaire, il t'est conseillé de commencer doucement avec 1 cuillérée à café, dose que tu pourras augmenter (si nécessaire) par la suite jusqu'à 3 maximums.

L'heure du lavement. Impérativement le matin. Ne fais pas les deux erreurs que j'ai moi-même commises à mon premier lavement au café. J'avais mis trois généreuses cuillérées à café dans mon litre d'eau et fais le lavement vers 16h30' avec comme conséquence de ne pas dormir de la nuit ! Vas-y piano, pianissimo...

La hauteur de suspension du boc couplée à l'ouverture du robinet. Plus tu suspendras ton boc en hauteur, plus il y aura de pression et plus le café s'écoulera vite. Ors il ne le faut pas, car sinon ça va déclencher beaucoup de douleurs dans ton ventre et provoquer le rejet du liquide. Moins il sera haut, moins il y aura de pression, le café s'écoulera trop lentement, voire s'arrêtera. Tu dois donc jongler avec ces deux valeurs afin que le litre de café s'écoule doucement et se vide en environ 3'. Suivant la posture que tu vas prendre (allongé ou à 4 pattes) il te faut compter un mètre environ au-dessus du niveau de l'anus.

Avant le lavement je vais à la selle puis je fais [Uddiyana bandha], suivi d'[Agni sara] en terminant par [Nauli]. Ensuite à la fin des 15' de rétention je recommence avec agni sara et nauli kriya ce qui provoque un barattage vigoureux des intestins et aide à la désincrustation des déchets accumulés dans les replis des intestins. Ensuite je m'accroupis et je commence à expulser.

La posture du corps. Il est globalement recommandé pour tous les nettoyages du colon avec un broc, de le faire à quatre pattes. photo Kofi mudra. © Yv-Pranique.com
Kofi mudra
J'ai testé/essayé d'autres postures, comme allongé sur le côté ou sur le dos ou dans la demi-chandelle (sic !). Mais finalement c'est sur une base à quatre pattes que je me suis trouvé le plus confortable. En fait ce n'est pas vraiment à quatre pattes, c'est une posture qui m'est venue comme mudra-asana. C'est d'ailleurs devenu un mudra-asana, que j'ai baptisé [Kofi mudrā].
L'idée découle de la demi-chandelle, à savoir qu'il faut avoir les fesses le plus haut possible, et la poitrine le plus bas possible, afin que le café, par gravité soit attiré vers le début des intestins plutôt que vers la fin (colon et anus). Ce qui lui donnera moins l'envie de ressortir aussitôt. Et ça fonctionne ! C'est plus confortable qu'à quatre pattes. Enfin pour moi. C'est un mudra-asana construit dans les triangles, donc symbolique, géométrique et sacré.
Du coup dans la pratique m'est venu de le compléter avec deux mudras des mains et un [Mantra] pour accompagner le tout. Ce qui était un vulgaire lavement au café est devenu un acte de purification et de prosternation devant la Lumière (la Divinité en toi, ton ou tes [Maitres], Dieu, ou tous autres concepts que tu voudras bien y mettre), avec humilité, abandon, sérénité et confiance.

Les douleurs abdominales. Lorsque c'est la première fois que tu fais un lavement avec un boc, tu vas forcément te cogner au problème des douleurs abdominales. Les intestins sont faits pour fonctionner du haut vers le bas (de la sortie de l'estomac à l'anus). Pas le contraire. C'est d'ailleurs pourquoi dans le yoga, pour les nettoyages ([Kriyas]) de l'estomac et des intestins nous ne faisons jamais de lavement avec un boc (nous faisons soit [Vamana dhauti], [Vastra dhauti], [Sankha prakshalana], ou [Jala basti]. Ou [Amaroli]. Dans Amaroli tu ne forces pas quelque chose d'extérieur au corps à le pénétrer, puisque tu recycles ta propre urine par la voie d'entrée du corps, j'ai nommé la bouche. Quand les intestins, le colon et l'anus en sont la voie de sortie.
Donc lorsque tu forces un liquide extérieur à rentrer dans ton corps par ton trou du cul, cela provoque de grosses douleurs abdominales, que tu dois traverser. Au début du lavement, je prends la résolution, fermement affirmé à mon corps, que je ne laisserai pas sortir le café et que je tiendrais [Mula bandha] jusqu'au bout. Lorsque la douleur arrive, j'inspire en même temps qu'elle, dans elle, je la suis, puis j'expire longuement dans mon ventre là où c'est douloureux. J'accompagne cet expir d'intentions mentales de relaxation, de détente, de confiance dans le lavement ainsi qu'aux bienfaits qu'il va apporter à mon organisme. Quand je sens que la douleur (passagère, et/ou par vagues) est en phase de partir, je l'accompagne physiquement et géographiquement avec le souffle prolongé de mon expir. Jusqu'à disparition de la douleur.
J'ai remarqué que plus je suis concentré, présent dans mon bas ventre, relaxé, et en bavardage mental minimum, moins j'ai de douleurs. Plus je suis calme et silencieux dans ma tête, et présent dans le bas de mon corps, plus c'est facile, sans douleur.
Ainsi, après 9 lavements au café (au 15032015) et l'expérience acquise, les douleurs sont moins nombreuses et intenses avec la pratique du souffle continu (connexion permanente à la [Respiration yogique complète]), le [Kofi mudrā] et la présence à l'Être.

Incidents. Si les douleurs sont trop intenses, respecte les, respecte ton corps, respecte toi et évacue le café, peut importe si tu ne l'as pas gardé le temps préconisé. Après avoir parlé avec ton corps, tu feras mieux la prochaine fois... Ou peut être que ton corps ne veux pas, ou n'a pas besoin de ce type de lavement...
Une fois la canule est restée dans mon fondement. Si ça t'arrive pas d'affolement. La canule s'éjectera tout simplement avec la première évacuation. Tu peux la garder tout le temps de la rétention avec sérénité.

avatar Yv
Om Namo'stute, Namo'stute
Yv