Liquidien

Avant propos : les personnes ayant une nourriture liquidienne se nourrissent exclusivement de liquides de toutes sortes. Cela va des liquides les plus épais (soupes, compotes, crèmes salées ou sucrées), en passant par la phase intermédiaire des jus ayant des particules alimentaires naturelles en suspensions (comme par exemple les jus de tomates, de carottes, de betteraves, de pèches, de poires, d'oranges, etc...) jusqu'aux jus de fuits ou de légumes filtrés sans aucune particule en suspension (comme le jus filtré de pastèque, de raisins, de pommes, de carottes, etc...).

Le stade liquidien n'est pas une étape alimentaire comme peut l'être cannibale, végétarien, végétalien, fruitivore, inédien et pranique. Le stade liquidien est une spécialité au milieu d'étapes alimentaires, tout comme le stade crudivore. Tu peux très bien être liquidien cannibale (tu manges des soupes de poissons mixées) liquidien végétarien (tu manges des soupes avec du fromage ou des œufs, tu mets du miel dans tes boissons chaudes) liquidien végétalien (tes soupes sont exempt de sous produits animaux, tu sucres tes liquides avec du sucre végétal). Tu peux aussi être liquidien avec cuisson (tu cuis tes aliments avant de les passer au mixer) ou liquidien crudivore (tu ne te fais que des soupes crues, sans cuisson et des jus pressés frais)

Il peut y avoir des tas de raisons hors du chemin pranique pour être liquidien. Tu as perdu toutes tes dents pour une raison ou une autre (accident, maladie, caries généralisées, autres...) et tu n'as pas voulu ou pas pu te faire faire un dentier. Il ne te restait qu'une solution : manger liquide. Tu t'es acheté un mixeur, des bols, des pailles et des cuillères.... Bref...
La particularité liquidienne ne nous intéresse ici que dans le cadre d'un allégement alimentaire vers l'état pranique. Je ne traiterais donc le sujet que sous cet angle.


L'étape liquidienne.

Après être passé par les stades [Végétarien] ou [Végétalien] s'offre à toi - dans la perspective d'une mutation en douceur vers l'état [Inédien] ou [Pranique] - la possibilité de passer par l'étape [Crudivore], [Fruitivore] ou Liquidienne. Les étapes fruitivores ou liquidiennes sont assez semblables, Tout dépend où tu en es de ton stade liquidien.

Le stade liquidien consiste à boire surtout des liquides avec un peu à beaucoup de matières solides en suspensions. Tu peux ainsi manger/boire directement des jus de fruits d'agrumes pressés comme les jus de pamplemousses, oranges, mandarines, clémentines, citrons. Et aussi de raisins, pommes, litchis. Pour les fruits plus aqueux l'on peut en extraire le jus avec une centrifugeuse (qui laisse toujours passer de la pulpe) ou mieux avec un extracteur de jus (style Oscar, Mastone, GreenStar, Jazz Uno, Champion). Ainsi tu peux obtenir du jus à partir des pommes, pèches, poires, abricots, prunes, mangues, papayes, fraises, cassis, framboises, etc.... Le résidu de matière organique est nettement plus important pour moins de jus. Tu peux aussi mixer (dans un blinder) ces mêmes fruits avec de l'eau de source ou osmosée, avant de les ingérer. La quantité de liquide avalée est ainsi plus importante que si tu mangeais directement le fruit. Ce qui allège ta digestion et habitue ton organisme à manger plus léger et à compenser par plus de [Prana] capté directement par tes cellules par le biais de ta respiration consciente (entre autres).

De même tu as la possibilité d'extraire le jus des légumes et de le boire directement, comme le jus de carotte, de tomate, de céleri, de pomme de terre, de betteraves, d'herbe de blé, etc.... Pour beaucoup de ces jus je te recommande d'utiliser plutôt un extracteur de jus qu'une centrifugeuse. Tu obtiendras plus de jus et de meilleure qualité.

Tu peux aussi te faire des soupes claires à très claires (pomme de terre, carotte, tomates, poireaux, orties, aromates, etc...) les passer au mixeur avant de les boire.
Photos lait végétaux
Tu as les laitages végétaux (chaud ou froid) qui sont maintenant disponibles partout en tétrabrik. Ils sont très bons, très nourrissant et généralement bio : [Lait de riz] d'avoine, d'amande, de quinoa (en général mixe de quinoa et de riz), de coco. À cette étape de ton évolution tu sais très bien que le lait animal est inaproprié pour ta santé et tu n'en consommes plus.


Il existe aussi les jus d'herbe, comme le jus d'herbe de blé, d'avoine ou d'orge. Très riches en vitamines et oligo- éléments mais pas top au goût. Tu peux aussi te faire des jus avec tes graines germées que tu passes au travers de l'extracteur mixé avec de l'eau et refiltré ensuite.

Tu as aussi tous types de tisanes qui sont communes à l'alimentation liquidienne et inédienne (sans aliment en suspension donc) : sauge, tilleuil, menthe, thym, gingembre, thé, etc.....

Il y a aussi le [Réjuvelac], le Combucha et le Kéfir.

Et bien sur l'eau de source, qui est commune à l'état inédien et liquidien comme le jus de raisin et de pomme (clair sans dépôt) ainsi que les tisanes.

Dans les boissons chaudes tu as le café, le café de céréales, yanno, le cacao et le caroube au lait végétal ou à l'eau.

Si tu en es à l'ultime étape du liquidarisme, alors tu bois/mange des jus de fruits ou/et de légumes exempt de toutes particules en suspension. il ne reste alors dans tes jus que les sucres et/ou sels naturellements présents dans les fruits/légumes. Pour cela tu utilises un filtre spécial, appelé filtre à jus (acheté dans le commerce ou que tu te fabriques toi-même dans un tulle appelé organza) dans lequel tu vas passer/filtrer tous tes jus issus de ta centrifugeuse, ou mieux, de ton extracteur à jus (juicer).


Pour faire tes jus, tu as plusieurs possibilités.

Tout prêt (qualité basse).
Tu peux les acheter (bio de préférence) tous prêts dans les commerces. Frais (de préférence), stérilisés ou Uht (pas trop vivants dans ces deux derniers cas). Photos jus de fruits, bio ou nonOn trouve de très bons jus de raisins rouges ou blancs (bio ou non), de pommes, de carottes. Puis tous les jus d'agrumes (attention ils génèrent acidité, tout comme le jus de raisin) précédemment cités. Ensuite il y a les nectars de fruits qui sont des mélanges de jus concentrés et d'eau (en général autour de 50% d'eau d'origine inconnue). Comme par exemple les nectars de poires, bananes, pèches, abricots, ou mixes comme bananes/poires, bananes/pèches, pèches/oranges, kiwis/pommes, kiwis/raisins, etc….. Tu as aussi les jus multi-fruits et les jus multi-légumes (plutôt beurk en général et de basse qualité).

À faire toi-même (qualité moyenne à haute).
Si tu veux te faire tes propres jus parce que tu as une source abondante de fruits bio, tu peux pour les agrumes tout simplement les presser à la main ou avec un presse-jus.

En plus sophistiqué tu as la centrifugeuse, mais à moins d'en prendre une professionnelle (donc chère) le résultat est décevant. Beaucoup de perte, échauffement important des fibres pressées, et nettoyage fastidieux. De plus tu es limité en variétés de fruits et de légumes que tu peux utiliser (les plus mous de préférence, comme pommes, carottes, poires, etc…).

La bonne solution consiste à t'offrir un extracteur de jus qui permet d'extraire plus de jus, sans l'échauffer, et quasiment sans limites de variétés de fruits et de légumes, voir de graines. Photo extracteur de jusTu peux même avec certains, faire une variété de laits végétaux. Je te déconseille le Champion, vieux et dépassé (sauf si tu en as un qui traîne dans ton placard). Il éclate les cellules des fruits, contrairement aux extracteurs modernes qui eux écrasent le fruit ou le légume avec une vis sans fin tournant à très faible vitesse. Par conséquent n'échauffant pas le jus et préservant ainsi toute la qualité du prana, des vitamines, des oligo-éléments, des sucres, des acides aminés. On trouve sur le marché l'Oscar, l'Evergreen, le Green Star, Solo Star, Jazz Uno ou Pro, etc.... Soit attentif à choisir des modèles au démontage et nettoyage simple et rapide. Assez cher à l'achat c'est valable si tu penses manger liquide pendant 2 ou 3 ans, ou si vous êtes nombreux dans ton lieu de vie à vous alimenter de la même façon.

Pour les jus d'herbes, il te faut un extracteur spécial de jus d'herbe que l'on trouve facilement sur les catalogues spécialisés ou sur le web. Il en  existe des manuels comme des électriques. Certains extracteurs, avec adaptateur ou sans, peuvent aussi le faire.

Pour filtrer tes jus si tu les manges/bois sans pulpe ou matière organique en suspension, tu achètes ou te fabriques un filtre à jus. Tu le fais assez grand afin de remplir un grand récipien dans lequel tu verses ton jus fraichement extrait. Tu fermes ton filtre et manuellement tu extrais tout le jus en compressant progressivement ton filtre (vois cette [vidéo] qui te montre bien comment faire). Le tulle que tu achètes pour cela, a un maillage très fin, cela s'appelle de l'organza, tu le trouveras dans les magasins de tissu.


Dégustation.

Les jus ne se boivent pas. Le liquidien en phase de pranisme ne boit pas. Il mange. Tu vas donc apprendre à déguster, goulotter, machouiller tes jus avant de les ingurgiter. La mastication est importante. Elle est importante pour tout mode alimentaire, car dans la bouche, sur la langue, sont logés une multitude de capteurs éthériques qui captent le prana des aliments. Il faut donc bien prendre le temps de saliver et de mastiquer avant d'avaler. L'on ne devrait avaler que lorsque l'aliment a complètement été réduit et soulagé de sa part majeure de prana. Et il en est de même avec les liquides. Nous croyons à tord, qu'il n'y a qu'à faire glou, glou, petit patapou, et le tour est joué. Non. L'aliment liquide, quelqu'il soit, se mastique tout pareil afin d'en extraire le [Prana], d'en savourer l'onctuosité, le goût, la saveur et les sucres. Et comme pour toute mastication, c'est bouchée après bouchée, lentement et consciemment que s'effectue l'échange. N'oublie pas. Tu te nourris, tu manges, et tu le fais en conscience du moment présent et de se qu'il se passe dans ta bouche où tu portes toute ton attention.

Que te dire de plus, à part de te laisser guider vers les fruits et légumes qui te parlent, t'attirent et te plaisent ? Que tout soit fête papillaires et que tu te laisses guider par les envies/besoins de ton corps. Sois inventif, innove dans les saveurs, les mixtures, les couleurs, les consistances, les goûts. Respecte bien ton corps et écoute le, lui sait tout ce dont il a besoin.
N'hésite pas non plus à revenir vers des plats plus consistants lorsque ton corps t'en fait la demande. Ce sera tout bénéfice pour vous deux. Sois à l'écoute, sois grand, sois frère, n'oublie pas de remercier toute la chaîne alimentaire à chaque bouchée que tu dégustes en pleine présence et conscience de l'échange alchimique qui se crée alors.
Et ceci est valable pour tous les régimes alimentaires, que l'on mange cannibale, végétarien, végétalien, liquidien ou inédien.

avatar Yv
Om Agasti Shayinah
Yv