Tu as lu ces bd?
Note : sauf avis contraire tous les textes résumant l'histoire des bd sont des éditeurs eux mêmes. Seuls les commentaires sont d'auteurs cités.
image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd
Monsieur Jean- Tomes 1 à 5- Philippe Dupuis et Charles Berberian Edts Les Humanoïdes Associés Tomes 6,7- Edts Dupuis
Commentaire : Monsieur jean est une histoire contemporaine sympa. De ces histoires de tous les jours qui nous concernent toutes et tous. Histoires d’amour et de cœurs. Histoire de familles et d’enfants. Histoire d’egos et de dépressions. D’ambitions et de carrières. D’engagements et de doutes. D’incertitudes et de peurs. D’amour et d’humour. De potes.
Jean incarne le rêve et la douceur. C’est un homme qui se laisse vivre, qui laisse son destin et sa vie se construire tranquillement. Il a des amis et il est généreux de présence et de [permission] avec eux. Il affronte ses peurs et ses doutes comme j’espère que chacun d’entre nous le fasse. Son pote Félix avec lequel il est d’une extrême générosité finit toujours par rebondir que c’en est un plaisir. Félix, c’est l’élément jubilatoire de la bd, le hors norme, le pas comme les autres. [L’indigo] en quelque sorte. Eugène son fils, qui n’est pas son fils mais qui en fait l’est, représente la touche moderne de nos jeunes générations, perdues, écartelées, manipulées. Cette bd est pleines de personnages sympas et attachants. Même les plus acariâtres, comme la concierge, finissent par être touchées par la grâce de l’amour. Bref que du bonheur à lire ce genre de bd. Om - Yv
image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd
Premières chaleurs- Tomes 1 à 5- Jean Philippe Peyraud Edts Casterman
L'histoire : Delphine, Nina, Abie (sa demi-soeur), Véro, Nini (enceinte de Globule), Charlotte (qui vient de quitter Gaby), Gaby, Marco, Jean-Bath : voici une sympathique bande d'amis, trentenaires et parisiens. L'appartement est transformé en salon de coiffure. Abie, Véro, Nina et Delphine papotent. Tous les sujets y passent : la rupture entre Charlotte et Gaby, les pubs avec des filles à poil, les magazines pour hommes, le fils exhibitionniste de la voisine d'en face, la liaison sans espoir de Nina avec son patron, les yaourts à 0% et le playboy du 6ème. Côté garçons, c'est du même cru, au rythme d'une petite virée et d'une cuite chez Nini et Globule : le premier baiser, le désir ou non de paternité, la rupture entre Gaby et Charlotte. Bref, que de l'actuel, du contemporain.
image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd
Les filles- Tomes 1,2- Christopher Edts La comédie illustrée Tomes 3 à 5- Edts Carabas
L'histoire : Les mecs, les parents, le sexe, les désillusions, les souvenirs... Autant de sujets qui sont super graves lorsqu'on est une fille de 20 ans.
Le tome 1 intitulé "Pyjama party" est consacré exclusivement à la présentation du quintet dans un huis clos tout en dialogue. Le tome 2 "Papier peint", pose l’environnement. Le 3 "Action ou vérité", s’attache à le secouer. Le 4 "Telle mère, telles filles" se penche sur les relations des dites filles avec leurs mères respectives. Le 5 "Au nom du père" aborde en toute logique le rapport au père.
image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd
Mafalda- Tomes 1 à 12- Quino Edts Glénat
Commentaire : Mafalda c'est l'indigotte par excellence. Directe, franche, redoutablement intelligente, précoce, perspicace, dotée d'un franc parlé, d’un sens de l’observation hors pair, d'un humour pince sans rire, ses répliques sont de vrais bonheurs à la réflexion, à la méditation. Elle montre et souligne en permanence les tricheries, éducations, conditionnements, manipulations et mensonges du monde adulte, telles qu'elles sont dans la réalité. C'est beaucoup plus qu'une bd. C’est un état du monde dans le "faites comme je dis mais pas comme je fais". Quino, depuis 20 ans déjà, souligne au travers de cette œuvre toutes les absurdités, contradictions, aberrances d'une civilisation en fin de règne.
Si toi aussi tu as l'esprit de discernement, d’analyse et d'observation, et, si tu étouffes dans le carcan du monde actuel, je te recommande de t'isoler une paire de journées avec ces douze tomes sous le coude, tu verras, ça décape bien. Ça fait du bien au cœur et à l’âme ces historiettes là, par bouffées rafraichissantes de sourires et de rires. De jubilation aussi. Tu ne pourras qu’en ressortir sérieusement allégé. Et ça me fait aussi penser à une autre bd d’indigotte dont je suis l’auteur et que tu peux lire [ici]. Om - Yv
image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bdimage couverture bd
Max et Nina- Tomes 1 à 4- Dodo et Ben Radis Edts Albin Michel Tomes 5, 6 Edts Vent des Savanes
Commentaire : Max et Nina se rencontrent. Se plaisent, s'évitent, puis se retrouvent et s'aiment. Nina devra pour cela larguer son précédent petit ami. Max raide amoureux d'elle fera tout pour la séduire. Une fois ensembles ils font comme tous les couples, ils démarrent une vie de plaisirs et de bonheur. Puis comme pour tous les couples viendra la lassitude et les premières frictions. C'est en général là que tout éclate ou qu'au contraire les choses se consolident après la crise. Max et Nina consolideront. Max est un personnage plutôt style italien machiste, mais attachant. Souvent de mauvaise foi aussi. Et puis comme les petites graines ne sont pas perdues pour tout le monde, tout ceci se manifestera sous la forme d'un bébé. Scènes de famille, gueulantes, bouderies, rires, bonheur, camaraderie, tromperies, jalousies, mensonges, grossesses, beuveries, bref tous les ingrédients de la vie réelle de "normaux" sont manifestés dans cette bd. Le dessin y est superbe. Om - Yv
image couverture bd image couverture bd image couverture bd image couverture bd
Le combat ordinaire- Tomes 1 à 4- Manu Larcenet Edts Dargaud
Commentaire : Un photographe en a eu marre de Paris, marre de couvrir l'horreur et le sang des guerres et s'est loué une petite bicoque à la campagne où il s'est retiré. Changement de vie, changement de paradigme. Saura-t-il se recycler ? Gardera-t-il toujours l'envie de faire des images ? Trouvera-t-il des solutions à ses différentes névroses ? Dont des crises d'angoisses que seuls des anxiolytiques arrivent à juguler ? Tout ceci est conté dans cette bd bouclée en 4 tomes. Là aussi des enfants naitront, il parait que c'est normal entre des gens qui s'aiment. La naissance, la mort, arrivent comme dans la vraie vie avec les doutes, les joies, les peines, les sourires, les peurs, les chagrins. Le photographe voit ses sentiments évoluer au cours de l'histoire et certaines de ses barrières tomber. Sa compagne y est parfaite de constance, de sérénité, de force, de discrétion. Belle âme. Il est vrai que les femmes sont souvent plus accomplies et fortes que les hommes. Le dessin de caricatural dans les 2 premiers tomes évolue vers plus de maturité dans les 2 derniers. Comme les personnages, il devient plus adulte. Belle représentation des caractères. Jolie coup de patte pour tous les dessins en noir et blanc représentants les tirages des photos prises dans l'album. La mise en page avec cette inclusion régulière des photos noir et blanc est sympa. C'est une excellente bd, très attachante. De l'amour, du quotidien avec des textes parfois de hautes volées qui disent des choses fondamentales et essentielles. Je la recommande. Om - Yv
image couverture bd Pico Bogue, La vie et moi- Dominique Roques, Alexis Dormal Edts Dargaud
Commentaire : Petit rouquin à la tignasse ébouriffée, Pico Bogue partage son temps entre l’école, ses deux copains, sa petite sœur et ses parents. Doté d’un sens aigu de la répartie, il possède l’art de retourner toute sorte de situations à son avantage. Rien ne le démonte et il ne perd jamais la face. Il peut aussi bien se dédire que renvoyer les adultes à leurs propres contradictions sans que cela lui procure le moindre état d’âme. Son œil est aiguisé, sa logique implacable. Le caractère de sa soeur, Ana Ana, est de la même trempe. A la fois déconcertant, émouvant, énervant, amusant et épuisant pour les parents, les grands parents, les enseignants …
Voilà pour ce qui constitue le décor des soixante et onze historiettes qui s’étalent le plus souvent sur l’espace d’une demi-page et mettent en scène autant de gags et de tranches de vie. Le décor seulement, car Pico Bogue ne peut se résumer à une simple restitution des facéties des jeunes enfants. Certes les attitudes et les situations, la maladresse de certaines réflexions, le coté à la fois candide et effronté respirent le vrai et le vécu mais ils s’inscrivent en décalage avec le niveau de réflexion, de maturité et de vocabulaire supposé être celui d'un enfant de cet âge.
Vraie histoire de famille du coté des auteurs (la maman est au scénario et le fils aux pinceaux) Pico Bogue pourrait être appréhendé comme une pièce de théâtre humoristique au décor en trompe-l’œil. Si la qualité des multiples sketches proposés dans La vie et moi est de facture inégale l’ensemble retient l’attention grâce à la singularité de son traitement et aux qualités graphiques déjà très affirmées. Une plongée rafraîchissante dans le monde détourné des enfants. C. Constant
image couverture bd Jo- Derib Edts Le Lombard- Collection Signé
L'histoire : Si la vie de Jo se déroule relativement sans histoires, on ne peut pas en dire autant de Laurent. Rejeté par une famille incapable de comprendre son goût pour la musique, le jeune homme a pris les chemins de traverse. Leur rencontre sera le prélude d’une belle et tragique histoire d’amour, entachée dès le départ par le lourd secret que le jeune homme s’obstine à cacher.
La réédition d’une œuvre de Derib pleine d’humanité et de compassion. Une convaincante BD de prévention à recommander parce que le sida reste une maladie mortelle qui se soigne, mais ne se guérit pas.
image couverture bd No limit- Derib Edts Le Lombard
L'histoire : C'est l'histoire difficile d'une famille ordinaire confrontée aux exigences impitoyables de la société actuelle et au bord de l'éclatement. C'est surtout l'histoire optimiste de la rédemption d'un adolescent que cette crise familiale a plongé en plein désarroi...
Yann, 15 ans, pressent qu'entre ses parents, la rupture est inéluctable. À passé la quarantaine, son père a perdu son emploi, le chômage est devenu son unique perspective et l'alcool, son seul remède à l'angoisse.
Déstabilisée par la déchéance de son époux, sa mère est de plus en plus tentée de retrouver le bonheur perdu auprès d'un amant.
Sophie, sa sœur de 18 ans, travaille comme vendeuse et manifeste son indépendance en sortant tous les soirs.
Luca, son petit frère de 11 ans, s'adapte difficilement à l'ambiance cosmopolite de son lycée. Désemparé et fragilisé, il est victime d'un racket qu'il n'ose avouer.
Yann est plus passionné de roller que d'école et ce qu'il perçoit de la vie des siens l'incite à suivre Luis qui le pousse à s'affirmer par la violence et les risques physiques...
image couverture bd À la recherche de Peter Pan- Intégrale- Cosey Edts Le Lombard- Collection Signé
L'histoire : Histoire d'amour, toujours. Une population doit être déplacée pour cause de barrage nouvellement construit qui est mis en eau. Le héros y restera plus longtemps afin de découvrir qui est l'auteur de cette mystérieuse musique de piano la nuit.
image couverture bd Le voyage en Italie- Intégrale- Cosey Edts Dupuis- Collection Aire Libre
L'histoire : Sur le siège arrière de la vieille Pontiac, Shirley Muir avait donné les preuves qu'il fallait à Arthur J. Druey. Le problème, c'est qu'elle n'avait pas agi différemment avec Ian Fraschetti. Shirley comme un enjeu d'amour. C'était la veille de leur départ pour le Viêt-nam. Les têtes de mort joyeusement peintes sur le drapeau national n'avaient pas empêché l'incorporation des deux amis.
Quinze ans et quelques cauchemars plus tard, Ian et Art retrouvent Shirley en Italie. Volare... ôôôô... cantare à pleins poumons. Mais le trio est devenu quatuor. Keo, parmi les boat people fuyant les Khmers rouge sang, ne jure que par les États-Unis. L'Italie n'est qu'un transit. Keo a plongé ses grands yeux rieurs dans l'âme des deux hommes. Ils ne peuvent plus s'échapper. Keo comme un enjeu d'enfant.
image couverture bd Joyeux Noël May- Cosey Edts Dupuis- Collection Aire Libre
L'histoire : Blonde comme la lumière de juillet, Tallulah est l’ange du Laughing Nymph, un diner aux confins de Mize, Colorado.
Un diner, cela n’existe qu’aux États-Unis : café transparent, hamburger triste, graisse fébrile comme une majorette, ketchup sans imagination, oignons plastifiés, pain qui cousine avec le chewing-gum. Mize, bled idéal pour Juniper Univails, écrivain en panne d’imagination, surtout à l’approche de Noël. L’Indien ne chasse plus l’ours pour s’en vêtir de la fourrure : il porte des jeans et une chemise à carreaux.
Hors la neige et les loups, le grizzly et l’ennui, la curiosité de Mize, c’est la mère de Tallulah. Cinquante kilos de névroses, deux heures de ravalement cosmétique tous les matins. Tallulah, folle de son corps, cuites à répétition pour oublier un père absent et les brassées d’amants aussi folichons que la flamme du soldat inconnu. Ce tableau idyllique doit bien cacher quelque chose, non ? Joyeux Noël à tous !
image couverture bd Orchidea- Cosey Edts Dupuis- Collection Aire Libre
L'histoire : Presque une image de la sainte Famille.
Papa, maman, sable, ciel avec étoiles - du genre de celles qu’on suit pour aller porter la myrrhe et l’encens à qui vous savez. Du reste, voici l’enfant qui s’annonce, ivre de printemps comme un oiseau débutant, dans cette douce coquille qu’est le ventre d’une mère. Mais pas de Rois mages, ni grange, ni douce nuit de Noël. Ici, c’est l’Arizona aride, et seuls ses fils et sa fille recherchent le vieux Ellsworth Humelsine, parti avec Rosita Rose, la serveuse de bar du bout du monde. Jeu de cache-cache ? Sans doute, avec une règle vieille comme le monde : Trouvez-moi, s’il vous plaît. Se retrouveront-ils, autour de la naissance de l’enfant, la petite Orchidea ?
image couverture bd Les années Goudard- Intégrale- Jean Pierre Gibrat et Jackie Berroyer Edts Dargaud- Collection Long Courrier
L'histoire : Un classique de la grande époque de Charlie Mensuel, un bijou d'humour, un récit plus actuel que jamais, deux auteurs qui ont connu une carrière respective brillante. Voici enfin une réédition des Années Goudard enrichie d'une couverture inédite et d'un supplément qui retrace l'histoire de cette savoureuse série. On y apprend par exemple comment le professeur Choron fut à l'origine du projet, comment Jackie Berroyer - chroniqueur dans Hara Kiri - a rencontré Jean Pierre Gibrat, comment le personnage de la Parisienne est arrivé, pourquoi il y eut plusieurs éditeurs, etc !
Ce supplément comprend des documents d'époque, rares ou inédits parfois fournis par les auteurs eux mêmes comme cette photo de famille réunissant les Gibrat ou le passage des auteurs à la pension de famille "Les Embruns".
L’intégrale (car c'en est bien une) reprend donc les deux premiers épisodes (Dossier Goudard et C’est bien du Goudard) publiés à l'origine en 1980 et 1981 et reproduits ici dans leur version d'origine noir et blanc sur un papier offset, ainsi que les trois épisodes suivants (La Parisienne, Goudard et la parisienne, et Goudard a de la chance) parus respectivement en 1983, 1984 et 1987. Puis réunis dans une version presque intégrale sous une préface de Patrick Cauvin qui figure toujours au sommaire. Ces trois épisodes sont bien sur représentés dans leur version couleur et imprimés sur un papier couché mat.
les Années Goudard c'est aussi et tout simplement une photographie des années 80 à travers la vie d'un ado devenu adulte et papa trop rapidement. Souvenirs, souvenirs...
image couverture bd Lulu, femme nu- Tome 1- Étienne Davodeau Edts Futuropolis
L'histoire : Lulu, mère de famille de quarante ans, sans histoire, a disparu depuis plus de deux semaines, abandonnant mari et enfants à ses amis désemparés.
L’un d’eux, Xavier, a retrouvé sa trace. En une nuit, il entreprend de raconter aux autres ce qu’a vécu Lulu pendant cet étrange voyage : Lulu a quitté sa vie normale en sortant d’un énième entretien d’embauche. Elle n’avait rien prémédité. Ça s’est passé très simplement. Elle est partie avec une femme dont elle ne connaissait rien, et s’est octroyé quelques jours de liberté, seule, sur la côte, sans autre projet que de savourer pleinement, et sans culpabilité, cette vacance inédite.
Presque surprise par sa propre audace, Lulu rencontre de drôles de gens, qui sont, d’une façon ou d’une autre, eux aussi au bord du monde.
Grisante, joyeuse, dangereuse et cruelle, l’expérience improvisée de Lulu en fera une autre femme.
Abandonnant provisoirement le documentaire et l’enquête dessinés, Étienne Davodeau renoue avec la fiction, à sa manière, c’est-à-dire au plus près des gens, ceux de la vie de tous les jours, ancrés à plein cœur dans le réel. En racontant l’étrange voyage de Lulu, Étienne Davodeau nous emplit du bonheur, retenu ici, explosif là, de connaître une femme simple et magnifique qui devient, définitivement, notre amie.
"C’est dans la proximité qu’une des grandes forces de la bande dessinée réside. On parle au creux de l’oreille du lecteur", écrit Étienne Davodeau. Et nous ne pouvons être que subjugués par cette élégance des mots, cette justesse graphique, cette sobriété expressive et joyeuse qui sont l’expression de son art, plus vivant que jamais.

Commentaire : l'histoire contemporaine d'une femme qui passe du statut d'esclave permanente au service de sa "famille" (gosses, mari, esclave ménagère) à celui de femme libre et indépendante. Dépassée par cet espace de liberté, il lui faut du temps pour réaliser. Ce temps elle l'utilise pour découvrir, se découvrir dans des parcelles d'elle même qu'elle ne connait pas. Et lulu est entouré d'amour. De gens qui l'aiment et qui surveillent que tout va bien. Des gens intelligents qui se [permettent] de ne pas intervenir dans une histoire qui n’est pas la leur. Des qui respectent le libre arbitre d'autrui. Où l'on voit que même sous des apparences dérangeantes, le cœur, la fête et la joie existent. Je porte le souhait que le tome 2 soit aussi sympa que celui ci. Om - Yv
image couverture bd Lulu, femme nu- Tome 2- Étienne Davodeau Edts Futuropolis
L'histoire : Lulu est toujours en errance. Si son escapade se déroule sur dix-neuf jours, le temps de la narration reste le même : une nuit sur la terrasse de la maison familiale, où tous les amis de Lulu sont réunis.
Mais cette fois, prenant le relais de Xavier, c’est Morgane, la fille de Lulu, qui raconte ce qui est arrivé à sa mère. Lulu a quitté Charles, son camping et ses improbables frangins, mais n’a pas pour autant décidé de rentrer au bercail. Elle poursuit sa quête d’elle-même, ailleurs.
Elle rencontre Marthe, vieille femme solitaire et pétillante, dans des circonstances, disons, explosives. Lulu et Marthe, Marthe et Lulu, une complicité à bien des égards décisive, comme elle est le point essentiel de ce second livre…

Commentaire :"Mon intention initiale était de proposer un voyage au pays de l’inaction, du temps libre, de l’attente, ou même, de l’improductivité. Raconter une parenthèse. Explorer le "rien foutre".
Enfin, et surtout, d’un point de vue formel, j’avais envie de profiter de ces thèmes pour réaliser un livre assez libre, qui me permette, sur une base ouverte mais très précise, de goûter aux joies de l’improvisation.
Au départ, j'ai commencé par m'intéresser aux disparitions volontaires, telles qu'il s'en produit des milliers en France chaque année. Des adultes quittent brutalement leur vie habituelle, sans donner de nouvelles. Les proches peuvent lancer des recherches. La gendarmerie peut enquêter et retrouver la personne. Mais si celle-ci ne le souhaite pas et — c'est souvent le cas — aucune nouvelle ne parvient à ses proches.
Au final, mon livre n’a que peu à voir avec ce thème, puisque Lulu, qu’elle le veuille ou non, ne coupe jamais vraiment les ponts avec ses amis, sa famille.
Par ailleurs, dans ces pages, je joue avec cette activité étrange qui consiste à raconter des histoires. Et je raconte l’histoire d’un mec qui raconte l’histoire d’une femme, puis dans ce second livre d’une fille qui raconte l’escapade de sa mère. Je travaille ainsi sur différents niveaux de narration, et sur différents points de vue.
À ce titre, Lulu femme nue est probablement le scénario le plus ambitieux que j’aie écrit". Étienne Davodeau
image couverture bd Les ignorants- Étienne Davodeau Edts Futuropolis
L'histoire : Par un beau temps d'hiver, deux individus, bonnets sur la tête, sécateur en main, taillent une vigne. L'un a le geste et la parole assurés. L'autre, plus emprunté, regarde le premier, cherche à comprendre "ce qui relie ce type à sa vigne", et s'étonne de "la singulière fusion entre un individu et un morceau de rocher battu par les vents".
Le premier est vigneron, le second auteur de bandes dessinées.
Pendant un an, Étienne Davodeau a goûté aux joies de la taille, du décavaillonnage, de la tonnellerie ou encore s'est interrogé sur la biodynamie.
Richard Leroy, de son côté, a lu des bandes dessinées choisies par Étienne, a rencontré des auteurs, s'est rendu dans des festivals, est allé chez un imprimeur, s'est penché sur la planche à dessin d'Étienne...
Étienne et Richard échangent leurs savoirs et savoir-faire, mettent en évidence les points que ces pratiques (artistiques et vigneronnes) peuvent avoir en commun ; et ils sont plus nombreux qu'on ne pourrait l'envisager de prime abord...
image couverture bd Un printemps à Tchernobyl- Emmanuel Lepage Edts Futuropolis
L'histoire : 22 ans après la plus grande catastrophe nucléaire du 20eme siècle, Emmanuel Lepage se rend à Tchernobyl en 2008, par le biais de l’assocation les Dessin’acteurs pour rendre compte, par le texte et le dessin, de la vie des survivants et de leurs enfants sur des terres hautement contaminées.
Quand il décide de partir là-bas, Emmanuel Lepage a le sentiment de défier la mort et à l’approche de la zone interdite, une question taraude son esprit : que suis-je venir faire ici ? Il sait qu’il a besoin de se confronter au désastre, de voir, de comprendre. Cette expérience unique entre en résonance avec ses propres questionnements sur le dessin, sur sa capacité à dessiner et sa nécessité vitale : être au monde par le dessin.
image couverture bd Énergies extrêmes- Blancou et Lapoix Edts Futuropolis
De par leur nature, leur rareté et leur rôle économique crucial, les hydrocarbures ont de tout temps généré des tensions, aussi bien à un niveau local qu'international. Rien ne résiste à la puissance des grosses compagnies d'exploitation. En effet, le mélange de profits pharaoniques et d'une ressource indispensable au bon fonctionnement du monde moderne justifie tous les excès. La diminution des réserves conventionnelles, le développement de nouvelles techniques d'extraction et la (re-)découverte de réservoirs non touchés sont en train de changer les cartes et les joueurs. Énergies Extrêmes explore l'univers inquiétant des gaz de schiste.
Prépublié dans La revue dessinée, ce dossier signé Sylvain Lapoix et Daniel Blancou est digne des meilleures enquêtes journalistiques. Le premier décortique son sujet avec détermination, tandis que le second l'illustre avec précision. Le ton est neutre, mais pas innocent, et ne tombe jamais dans le militantisme.
Graphiquement, Blancou réussit à faire de cet exposé une vraie bande dessinée. Malgré l'avalanche d'informations et de textes narratifs, il arrive à conférer un vrai rythme à l'ensemble. L'album reste dense tout en étant très agréable à lire. A. Perroud
image couverture "Oh ! Tu m'écoutes ?" Auteur YvCamargue rouge- Michel Jaure Edts Glénat
L'histoire : La rencontre incroyable d'une tribu sioux et des habitants de la Camargue au début du siècle dernier. Une très belle histoire pleine d'humanité, brillamment mise en images par Michel Faure.
L'histoire : Au début du siècle dernier, le peuple sioux des Lakotas a définitivement accepté la coexistence avec les blancs. Marqué par les terribles guerres indiennes et le tristement célèbre massacre de Wounded Knee, il accepte la vie dans les réserves du Dakota du sud, en tentant de conserver la fierté de sa culture historique. Parmi ces indiens, certains ont été pensionnaires de Carlisle, la fameuse école créée par le colonel Pratt pour inculquer aux populations indiennes la culture occidentale. La très belle Shania, notamment, parle parfaitement anglais et un peu français. Ainsi, lorsqu'une tribu est emmenée en Europe par bateau pour les premières représentations du Wild West Show du célèbre Colonel Cody (alias Buffalo Bill), elle joue un rôle tout particulier dans les relations avec les premiers français rencontrés. Notamment le marquis de Baroncelli, un habitant de la Camargue, qui rêve de voir les troupes d'indiens et leurs chevaux sur sa terre natale. Un incendie fort opportun va donner l'occasion à la troupe de prolonger son séjour et de ne pas quitter Marseille pour Naples, pour le show suivant. Les indiens vont alors se rapprocher des manadiers de la région des Saintes Maries de la Mer. Le respect absolu du cheval, les traditions séculaires et la fierté des cultures ancestrales vont alors se rencontrer, et définir au delà des frontières une humanité commune. Shania et le jeune Mario qui travaille pour Baroncelli sont désignés pour aller récupérer trois taureaux en vue de l'abrivado, ce transfert au grand galop des taureaux vers l'arène, entourés de cavaliers émérites. Ils vont alors se rapprocher et une histoire d'amour va s'ajouter à cette incroyable rencontre.
image couverture bdLuc Leroi- Bande d'individus- Jean Claude Denis Edts Casterman
L'histoire : Le grand retour de Luc Leroi ! Décidé à avancer le grand roman de sa vie, notre héros n'en peut déjà plus. Les ouvriers dans le couloir jouent de la perceuse ; de plus, son vieux copain Gilbert a perdu ses clés et vient - provisoirement, paraît-il ! - s'installer chez lui. Obligé de s'isoler dans un café pour retrouver un peu de tranquilité, il tombe sur un livre oublié sur une table : "L'âme d'homme" d'Oscar Wilde, une éloge de l'individualisme. Il fait également la connaissance de Danny, genre beau mec libéré et sûr de lui et décide de l'accompagner à la campagne. Quel changement ! Chouchouté dans son petit hôtel, il est considéré par tous comme un écrivain important. Il faut dire que le livre de Wilde ne le quitte pas, et que toutes les citations qu'il y emprunte passent pour sa propre prose. De plus, Danny lui présente la belle Carla, rapidement subjuguée par son discours de menteur. Las ! Il ne fait pas bon de gruger - même involontairement - les foules, et notre héros va avoir quelques petits soucis en conséquences...
image couverture "Oh ! Tu m'écoutes ?" Auteur YvOh ! Tu m'écoutes ?- Yv Edts Pranique.com
L'histoire : Moi mon P'pa, d'abord l'est vatchement fort ! L'est le plus fort des P’pas ! Et p'i jpeux filoloser avec lui. Y m'éscoute….. Oh ! bien sûr des fois y s'évade dans son tête…. C'est un rêveur, mon P'pa à moi. Un Doux, un Artiste…. C'est pour ça que j'l'aim !

Commentaire : Une petite indigotte révolutionne le monde. Ses thèmes favoris ? Oh, ils sont simples. Style on est tous Sœurs et Frères.
Comme elle le dit elle même : "Un coup de cœur et c’est parti, l’énergie monte, et c’est maintenant bonheur". Ou bien : "Je le consacre et le béni ! Je l’arrose d’amoure et de lumière ! Je me branche avec lui par MonMoi". Ou encore : "Tu vois le sacré, c’est aussi simple que ça... Dans le geste, et dans le cœur qui accompagne le geste... Dans la Conscience ! La Conscience, c’est facile à reconnaître. C’est toujours maintenant..."
Et aussi sur la simplicité que représente un régime pranique : "Bon surtout  vous n'oubliez pas le message… Nous, toutes les générations indigos, nous devons muter et devenir praniques…". Ainsi que : "Bah alors toi tu m’étonnes ! Alors que tu pourrais être pranik et foutre la paix aux carottes…. Non, vraiment vous me déphasez, vous me compliquez avec vos frigos  et vos estomacs qui croient qu’ils z’ont besoin d’être remplis pour vivre !". Succulent... Om - Yv