Végétalien
Entre végétarien et pranique

Éthique
Le végétalien c'est l'étape suivante du végétarien. Aprés avoir renoncé de participer [aux crimes de sang] dirigés contre tes frères animaux, tu prends un jour conscience que tu ne veux plus les voler sans leur consentement. Et bien oui, les voler. Tu as bien lu. Quesque tu crois que tu fais à les exploiter pour leur lait, leur miel ou leurs œufs ? Quesque tu penserais toi d'une race [d'alien] (disons hostiles) qui t'enfermerait toi et ta femme et t'obligerait à la foutre (dans les deux sens du terme) régulièrement enceinte pour ensuite lui traire les mamelles afin d'en faire du fromage ? Fromage que tu ne toucherais pas ni ne mangerais. Ce serait les aliens, tes maîtres, ceux qui auraient droit de vie et de mort sur toi (comme toi tu l'as sur tes vaches ou tes poules) qui se délecteraient du fromage de femelle humaine. Il resterait à peine assez de lait dans les seins de ta compagne pour nourrir tes petits. Que les aliens pourraient engraisser à coup d'hormones pour qu'ils grossissent plus vite afin de les vendre à l'alien boucher du coin. Ça te révolte des idées comme celles ci ? Et pourquoi alors ça ne te révolte pas lorsqu'il s'agit des animaux ? Parce que l'on t'a mis dans le crâne qu'ils étaient inférieurs, exploitables et corvéables à merci ? À la disposition de ton bon vouloir, de ton oubli que [nous sommes tous frères]. Comme ces mêmes aliens que je te cite, qui eux aussi endoctrinés par leurs parents, leurs éducations, leurs civilisations raffolent du fromage au lait d'humaine. Même chose, même karma. N’oublie pas l'enseignement de lumière et de fraternité de [celui] qui est venu il y a deux fois mille ans. Ne fais pas à l'autre ce que tu ne voudrais pas que l'autre te fasse. L’autre ? Tous les autres sans exception. De sexe, de religion, de couleur de peau ou de règne (alien, humain, animal, végétal). Ainsi si tu ne veux pas un jour te faire traire comme une vache par des aliens pas très sympas de ton point de vue, ne fais pas la même chose à la vache, pas très sympa (toi) de son point de vue. Ne va pas non plus voler le miel des abeilles qui n'ont pas demandé de s'esclavagiser pour toi. Il y a suffisamment d'abondance sur cette planète sans avoir besoin de mal se comporter.
Pour les œufs c'est éventuellement légèrement différent. Du moins pour les œufs que les poules ne couvent pas. Ceux qu'elles couvent tu n'y touches pas. Ce sont des enfants à naître. Libres. Pas pour le boucher, tu es maintenant végétalien, tu ne tues plus. [Le sang ne passe plus par toi]. Les œufs qu'elles ne couvent pas, eux sont perdus. Ils ne sont pour personne. Ils retourneront rapidement au néant, refondus dans la masse. Ces œufs là, comme les fruits qu'un arbre laisse tomber au sol, peuvent être utilisés sans création de choc en retour. Il n'y a pas offense de récupérer les fruits tombés de l'arbre ni les œufs abandonnés des poules. Qu’en plus qu'il paraîtrait que les poules ont été justement mises sur la terre pour alimenter l'homme et la femme de leurs œufs. Je dis bien alimenter, pas tuer. Dans un régime végétalien il n'y a plus de sous produits animaux d'aucune sorte. Tout provient exclusivement des végétaux. Donc pas d'œufs non plus. C’est clair. Mais juste je t'expliquais que les œufs, comme végétarien, ce n'était pas trop grave de les utiliser, s’ils ne proviennent pas d'élevages intensifs et destructeurs. S’ils sont juste offerts par dame nature ou plus précisément par dame poule. Et seulement par dame poule. Tous les autres œufs des autres espèces, sont des enfants à naître et donc à ne pas tuer. Bref. Tout ça c'est le coté éthique, le coté karma.


Physique
Du coté de la santé, de la transformation du corps vers toujours plus de conscience, de lumière et d'amour, d’énergie, les produits laitiers ce n'est pas top. Ça reste des énergies animales plutôt du coté du tamas que du sattva. Elles sont porteuses de la vibration animale, qui attire plutôt vers la lourdeur que la légèreté. En plus aujourd'hui la donne a changé. Si du temps de nos grands et arrières grands parents l'on pouvait se nourrir de produits laitiers et autres sous produits animaux de qualité, aujourd'hui c'est fini. Le lait uht (ultra haute température = mort) des grandes surfaces, les fromages blancs ou yaourts, le beurre et le fromage, tous les fromages, sont complètement dénaturés, pollués, empoisonnés, crevés, quand ce n'est pas directement irradiés. Avec toujours la même obsession derrière tout ça : tuer toute vie. Et comment veux tu, toi, être en vie et en bonne santé si tu manges la mort ? Équation impossible. Donc tous les produits laitiers et dérivés sont devenus des produits dangereux et anti santé.
Les œufs idem, et le miel pareil. D’ailleurs des abeilles il y en a de moins en moins, et lorsqu'il n'y en aura plus du tout on aura l'air fin. Qui ira polleniser les fleurs à leur place. Toi ? À quatre pattes dans les champs de luzerne t'iras de fleurs en fleurs déposer le pollen de la fleur mâle sur le pistil de la femelle ? T’imagines la scène ? Oui tu l'imagines parfaitement. Donc comme maintenant tu te programmes une santé parfaite, tu oublies tout ça, tu ne soutiens plus ces vieilles méthodes et façons de faire, tu abandonnes les sous produits animaux. Tu deviens donc végétalien pour de vrai.


Vigilance
Si tu ne manges plus de sous produits animaux tu dois le faire complètement. Tu dois aller jusqu'au bout de tes choix, de tes engagements et devenir très vigilant à tout ce que tu vas manger. Tu vas devoir regarder les étiquettes de près. De très près. Parce que du lait et ses dérivés il y en a dans tous les produits manufacturés. Donc si, comme végétarien, tu peux encore manger sans trop de soucis des gâteaux, fromages, nouilles aux œufs, chocolat, crèmes dessert, tartes et autres friandises, comme végétalien y'a pleins de trucs que tu ne vas plus t'autoriser. En effet du lait il y en a presque partout. Des œufs, pareil : dans tous les gâteaux secs ou moins secs que tu trouves dans les supermarchés. Dans les tablettes de chocolat. Dans toutes les crèmes desserts. Dans les petits déjeuners. Dans les céréales des petits déjeuners. Dans les pizzas toutes prêtes. Dans les plats cuisinés. Sous forme d'ajout de beurre, fromage, crème fraîche, lait, œufs, etc... Ce qui va faire disparaître une grosse quantité de produits manufacturés de ta vie. Ce qu'il va te falloir apprendre c'est : dans un premier temps les remplacer par des équivalences végétales. Puis dans un second temps, t'en passer.


Les équivalences végétales
Le lait : à la place du lait animal, tu peux utiliser les laits végétaux. Style lait d'amande, de noisette, de noix de coco, d'avoine ou de riz (la recette [ici]).

Le lait de soja t’oublies, c'est une grosse arnaque à la manipulation anti-santé et au bizness agroalimentaire. Le lait de soja, le tofu, et tous les produits provenant du soja tu zappes. Vaut mieux. Une trop grande consommation peut favoriser des déficiences en B12, calcium et vitamine D ainsi que le développement des cancers hormono-dépendants. Cette légumineuse fait partie des allergènes reconnus. La seule façon de manger du soja non ogm et non nocif c'est de le manger fermenté et bio (dépourvu d'ogm) : il ne te reste alors que le tamari (bio), le shoyu (soja et blé fermentés), le miso (bio), le natto ou le tempeh (bio aussi). C’est tout. Et là aussi tu es vigilant sur les étiquettes, car du soja il en est rajouté dans tous les produits manufacturés (tablettes de chocolat, dessert, sauce, plats cuisinés, etc...).

Parlant de fermentation il est dit aussi beaucoup de bien des légumes fermentés style choucroute par exemple. Je n'en consomme pas, ça me donne des gaz, mais bon faut voir si toi tu peux supporter et aimer.

Tu remplaces le beurre par des huiles de première pression à froid ou des margarines végétales. Il vaut mieux les huiles bio naturellement, et surtout de première pression à froid mécanique.

Les œufs. Tu n'en as plus besoin et tu les oublies. De toutes façons ça barbouille le cœur et augmente ton taux de cholestérol. C'est un produit beaucoup trop riche en protéines. Qui plus est protéines animales.

Le miel. Tu laisses les abeilles vivrent leur vie en paix et en amour, et tu le remplaces par du sucre de canne ou de betterave. Complet et Bio. Jamais raffiné, jamais blanc ou retinté. Tu prends du mascado ou du rapadura, les deux meilleurs. Et quelle odeur et quelle saveur ! Incomparable ! Tu peux aussi utiliser le sirop d'agave ou d'érable. Les deux proviennent d'arbres. Il y a aussi le sirop de riz, il n'est pas très sucrant. Et bien sûr le fructose naturel contenu dans les fruits frais ou secs. Enfin le produit miracle (interdit en France, car ne provoquant pas de caries) c'est la stévia. Ça laisse du choix tout de même.

Le chocolat. Toutes les tablettes contiennent soit des dérivés de lait ou de soja, du sucre blanc, des traces d'arachides etc... Le chocolat bio contient lui aussi du lait animal, du soja et autres joyeusetés. Tu le remplaces par du cacao pur et dégraissé. Tu te le mélanges toi même avec ton lait végétal et ton sucre bio complet. Tu peux mettre juste une lichette de lait et ça te donnera une crème cacaotée. Tu peux aussi utiliser du caroube bio à la place du cacao. Dans tous les cas pour le chocolat ou le cacao regarde de très près les étiquettes.

Pour les fromages c'est un poil plus compliqué. Dans les régimes végétaliens non avertis, il est souvent remplacé par le tofu. Mais comme le tofu est un poison pour la santé du corps, tu préfères éviter (voir plus haut [lait de soja] et dérivés). Alors il y a les [fromages végétaux]. Ça tu n'en trouves pas dans le commerce. Il te faut donc retrousser tes manches et le faire toi même. Il s'agit tout simplement de faire fermenter des graines (germées ou non) d'en extraire le petit lait, puis de les consommer rapidement. On peut en faire avec des graines de tournesol, de sésame, de cajous ou des pignons de pins par exemple. C’est long, un peu compliqué, il faut bien savoir s'organiser et avoir du temps. Tu peux aussi le remplacer par l'hummus, ça se tartine et c'est bien bon (la recette [ici]).

Alors il y a les purées végétales. Ça n’a pas le même goût, mais c'est riche en lipides aussi. Et tu en trouves des toutes faites dans tous les magasin bio. Bizarrement pas du tout aux rayons bio des supermarchés. Va savoir pourquoi ? Tu as le tahin (purée de sésame) ou les purées d'amandes, de noisettes, d'arachides et de cajou. Je ne te conseille pas l'arachide qui a de gros inconvénients et qui par conséquent est assez indigeste pour la santé. Reste amande, noisette et sésame (tahin). Il y a suffisamment avec ces trois là pour faire tout ce dont tu as besoin. Tu peux les manger en tartine comme le fromage, ou les ajouter à tes sauces légumes, céréales, légumineuses et salades crues. À tes dessers aussi.

Tu manges beaucoup de noix : noix de nos noyers nationaux, noisettes, pignons de pins, noix de macadamia, noix du brésil, noix de pécans, amandes, graines de tournesol. Comme déjà dit plus haut au sujet des purées, tu évites les cacahouètes (arachides), les pistaches et les noix de cajou (ou alors pour le plaisir en petites quantitées de vez en cuando).Les faire tremper au préalable 2 à 12h pour éliminer les inhibiteurs enzymatiques ou les réduire en poudre.

Les fruits secs comme les bananes séchées, les dattes, les raisins secs, les figues, les abricots secs, les mangues, les poires, les baies de goji, les goyaves et les papayes sont excellentes pour l'hiver et leurs teneurs en sucres rapides. Attention à ne pas les mélanger avec n'importe quoi.

Pour les céréales : bio toutes, sinon il y a trop de pesticides. Et complètes (qui gardent l'enveloppe de la graine). Le blé et ses dérivés : style boulgour (blé concassé), coucous, épeautre, petit épeautre (angrain), seigle. Sous forme de graines, farine, semoule, flocons, nouilles, spaguettis. Mais y'a du gluten et de plus en plus de personnes y sont allergiques. Personnellement je ne peux plus en manger depuis 2 ans à cause du mucus que ça me fait remonter dans l'arrière gorge. Dans les céréales à gluten il y a aussi l'avoine.
Sans gluten tu as le quinoa, le riz (tous les types : long, court, basmati, sauvage, noir, etc), l'amarante, le millet, le sarrasin. Pour la petite histoire, sais tu que la graine de sarrasin a la forme d'une pyramide à trois faces ? Ce n'est pas rien ça. Çé franch'ment la ma'ie p'tron. La pyramide à trois faces, ou tétraèdre est l'une des deux formes qui constitue le point de départ de la méditation merkabah. Comme je te le dis : une graine très magique et exempte de gluten ! A privilégier. Germée elle cuit trés vite et est beaucoup plus légère et digeste.
Tu as aussi le pil pil ou le fonio. Ce dernier est une excellente céréale africaine (Afrique de l’ouest) qui remplace la semoule de blé et fait merveille dans tous les plats : en couscous à la vapeur, en cours bouillon, en dessert, ferme ou très cuit.
photo plat végétarien photo plat végétarien photo plat végétarien photo plat végétarien photo plat végétarien photo plat végétarien photo plat végétarien photo plat végétarien

Le pain, ah le pain. Symbole national français, il n'est pas question de toucher à la baguette et au béret ! Et pourtant il faudra bien. Outre que c'est un produit mort, puisque cuit, très contaminé (sauf en bio), il est fait avec le blé qui contient le gluten. Lorsque tu deviens trop sensible au gluten il faut donc trouver d'autres solutions. Qui existent. Il y a par exemple le pain ou galettes essenes. Que tu peux trouver dans le commerce sous différentes marques suivant les parties du monde où tu te trouves. Ou simplement le faire toi même. Ce n'est pas compliqué. Du blé germé (qui ainsi transforme son gluten en sucres) écrasé puis mis à sécher au soleil. Y’a un coup de main à prendre mais on y arrive vite très bien. Personnellement lorsque j'en faisais encore je le faisais au sarrasin. La recette [ici].
Et si le pain essene ne te convient pas avec son goût sucré ou que tu n'as pas le temps de le faire, ou que celui que tu achètes dans le commerce contient du gluten rajouté (pour la tenue et la présentation afin d'attirer le chaland) ou qu'il est cuit (ça existe aussi, ça n'a plus le droit d'appellation de pain essenne bien sur, mais il y en a qui s'embarrasse de beaucoup moins que ça) et bien il te reste la solution des galettes de riz. Là tu seras sûr de ne pas avoir de gluten et de pouvoir encore tartiner. Pour saucer par contre il te faudra faire comme les africains (les doigts ça n'a pas été inventés pour rien que je sache, la langue non plus).
Enfin je viens de découvrir aussi, tout récemment un artisan boulanger (et il mérite bien ce terme là) qui fait du pain sans gluten en mélangeant 30% de farine de sarrasin avec 70% de farine demi complète d'angrain (nom du petit épeautre. Le petit épeautre est réputé pour sa teneur faible en gluten. Gluten paraitrait'il directement assimilable par l'organisme ? Je ne sais, je n'ai pas vérifié). Fort l'artisan. Comme quoi il y a toujours des solutions...

Parmi les légumineuses nous trouvons les lentilles (vertes, blondes, ou roses (le dal)), les haricots mungos, les azukis, les haricots (pour ceux qui les supportent) les poix cassés, les poix chiches, les fèves, le maïs, (avec la polenta).

Et puis l'aliment de qualité, c'est bien sûr les graines germées. Cuites ou crues. Et beaucoup de graines germent. Presque toutes en fait. La méthode pour les faire germer t'est expliquée [ici]. Et [ici] tu trouveras le tableau des temps de trempage et de germination des principales graines.
Comme les graines d'alfafa, d'azuki, de basilic, de carotte, de chicorée, de chou chinois, de chou (rouge ou vert), de carvi, de cresson, de cumin, de daïkon, de fenouil, de fénugrec, de lin, de moutarde, de nigelle, d'oignon, de poireau, de radis, de raifort, de roquette, de tournesol, de trèfle, comme les céréales (riz,sarrasin, blé, quinoa, etc...), les lentilles (blondes, roses ou vertes), les haricots (mungos, blancs, etc...), les poix chiches, etc....
photo graines germées photo graines germées photo graines germées photo graines germées photo graines germées photo graines germées photo graines germées photo graines germées photo graines germées photo graines germées photo graines germées photo graines germées photo graines germées


Les autres aliments
Les jus : de fruits : raisins, pommes, mangues, oranges, etc... de légumes : tomates, carottes, radis noir, etc...

Les tisanes : tilleul, menthe, thym, thé (mais il y a de la théine, ce qui n'est pas recommandable), verveine, etc...

L’eau : de source, la moins minéralisée possible (résidu à sec le plus bas possible), la moins contaminée possible, la plus vivante possible (si ça existe encore sur la planète) : dans l'ordre Mont Roucous, Volvic, Grand Barbier, autres... Ou bien l'eau osmosée (osmose inverse).

Les boissons fermentées : [réjuvelac] (blé fermenté dans de l'eau), kéfir (champignon croissant dans de l'eau ou un lait végétal), combucha (idem champignon dans de l'eau).

Les compléments alimentaires : la levure de bière (impérativement bio, sinon c'est une horreur aux produits chimiques), le gomasio, le tamari, le shoyu, le miso (riz ou seigle fermentés).

les épices : piment, sel (très modérément, un jour tu t'en passeras), poivre, cumin, coriandre, etc...

Les plantes aromatiques : ail, oignon (ces deux premiers ne sont pas recommandés dans le régime sattvique), persil, thym, basilic, ciboulette, cerfeuil, romarin, laurier, origan, etc...

Les fruits : pommes, poires, pèches, prunes, brugnons, kiwis, mangues, litchis, bananes, goyaves, papayes, raisins, ananas, oranges, mandarines, clémentines, noix de coco, fraises, etc...
Attention avec les fruits : ils se digèrent rapidement, il ne faut donc jamais les prendre à la fin des repas, mais toujours avant. Une bonne demi heure minimum. Ou séparément le matin ou/et en milieu de journée, isolés. Attention aussi de ne pas mélanger les fruits acides avec les doux. Leurs digestions différentes se contrarient et se combattent.

Les baies : goji, mures, framboises, etc...

Les légumes : blettes, pommes de terre, carottes, artichauts, concombres, tomates, poireaux, courgettes, choux-fleurs, brocolis, choux, choux chinois, salades vertes (batavia, laitue, feuilles de chêne, romaine, mâche), betteraves, endives, poivrons, aubergines, salsifis, fenouils, courges, panais, patates douces, radis roses et noirs, petits pois, haricots verts, pousses de bambous…etc… etc...

Les champignons : (non recommandés dans le régime sattvique) ils sont nombreux sous nos latitudes et accompagnent à merveille plats cuisinés ou salades de crudités. Et quel plaisir d'aller à leur rencontre soi même. Cèpes, girolles, trompettes de la mort, rosée, etc....

Les algues : nori, wakamé, isiki, kombu, etc...

Les plantes sauvages : ail sauvage, ail des ours, alchémille commune, amaranthe réfléchie, bardane commune, bistorte, bourrache, bourse à pasteur, brocoli sauvage, campanule raiponce, cardamine hérissée, carotte sauvage, cerfeil musqué, chardon marie, chondrille à tige de jonc, cirse potager, égopode, fenouil commun, fraise des bois, laiteron maraîcher, laitue des murailles ou des vignes ou sauvage ou vivace, lamier blanc, lampsane commune, mâche sauvage, ortie, panais sauvage, pissenlit, pissenlit lisse ou luisant, plantain lancéolé, poireau sauvage, porcelle, pourpier, prénanthe pourpre, salicorne, salsifis des prés, silène enflèe, stellaire intermédiaire, etc...

Les fleurs : les fleurs ? Y déconne l'ami, ce n’est pas le premier Avril.
Et oui les fleurs, crues en général à rajouter sur les salades, les crudités et même dans les céréales. C'est excellent. En plus de l'énergie, des oligaux éléments et des vitamines qu'elles apportent, il y a aussi la couleur qui se mange autant avec les yeux qu'avec la mastication. N'oublie pas que dans la fleur il y a tout le concentré de la plante. Il y a aussi la conscience de la plante, c'est pourquoi on fait des élixirs floraux avec les fleurs.
Pour manger il y a les fleurs de souci des champs ou officinal (à consommer avec modération), de robinier faux acacia (en beignets), d'églantier, de mauve musquée ou sylvestre, de sureau noir (en beignets), de tussilage (à consommer avec modération), etc...


En guise de conclusion
Comme tu le vois, l’abondance en ce monde n’a pas de limite. Seul l’ego humain en a. Or en devenant végétalien, puis qui sait peut être après pranique, ce sont justement les limites de l’ego que tu repousses, et la richesse du monde que tu célèbres et consacres. Ça dépasse largement la simple fonction vitale de se nourrir et t’ouvre bien les portes vers une nouvelle conscience. Ta nouvelle conscience. Ce qui n’est pas rien. C’est ça la magie, le sacré du devenir végétalien. Ça t’entraîne beaucoup plus loin qu’une simple question de nourriture, plus loin qu’une simple éthique, plus loin qu’une simple préoccupation de bien être ou de santé. Ça t’emmène sur les berges de la fraternité, du sacré, de l’amour de tout ce qui est pour tout ce qui est. Mince d’un chemin, d’une révolution. La seule qui vaille la peine que l’on s’y attelle car il s’agit d’une révolution pacifiste de cœur et d’amour. Il n’y a pas grand-chose de plus important. Avec le cœur….

photo Yv
Brama Rpanam, Brahma Havir, Brahmagnau, Brahmana Hutam, Brahma Va Tena Gantavyam, Brahmakarma Samadhina
Yv