Phan Tấn Lộc

Phan Tấn Lộc est un vietnamien âgé aujourd’hui de 66 ans (en 2009). Cela fait 15 ans qu’il se nourrit exclusivement de thé glacé (inédie).
Il est né le 25 février 1944 à Long Tuyèn, ville de Càn Tho (Vietnam). Ses parents étaient agriculteurs et il est  lui-même devenu agriculteur à l’âge de 21 ans. Il est le 5ème  d’une famille de 8 enfants. Marié à l’âge de 25 ans il a eu lui-même 5 enfants (3 filles et 2 garçons). Il vit actuellement à Càn Tho' au sud d’Âu Lac (Vietnam toujours).
Le monde a appris l’existence de Phan Tấn Lộc par un article paru en 2008 dans l’agence de presse Cand Online. Ceci parce que sa famille inquiète de le voir incapable d’ingérer de la nourriture solide depuis plusieurs années l’a obligé à se faire examiner à l’hôpital de nombreuses fois.
photo Phan Tấn Lộc
© SupremeMasterTv.com
La dernière fois, les  médecins de l’hôpital général central de Càn Tho furent très surpris après une échographie de l’estomac de Phan Tấn Lộc de constater qu’aucun jus gastrique ni d’aliment y séjournait. Ni dans l’estomac ni dans les intestins. Quelques jours plus tard, une nouvelle échographie donna les mêmes résultats. Après plusieurs visites, analyses, les médecins ne trouvèrent rien d'anormal.
Les toubibs avaient étaient divisés sur sa capacité de rester en bonne santé sans avoir besoin de nourriture. Le docteur Nguyĕn Thi Thu, directeur du centre de pharmacologie du peuple témoigne : "auparavant, il y a eu des cas de personnes qui vivaient de jus et de chair de noix de coco et qui pouvaient encore travailler plusieurs mois. Mais la chair de noix de coco est un aliment solide. Le cas de Mr Lộc est une situation rare". Un autre médecin, le Dc Nguyĕn Xuan Huong, chef du service de cancérologie à l'hôpital général central de Càn Tho a dit : "le phénomène de vivre sans nourriture pendant des mois, même des années est arrivé auparavant dans le monde". Malgré le fait qu'il n'ait bu que du thé ces 15 dernières années, Phan Tấn Lộc est en bonne santé pour un homme de son âge. Si bonne en fait, qu'il peut faire du travail physique comme porter quelques sacs de ciment de 50 kg de très loin jusque chez lui.

Le cas de Phan Tấn Lộc est différent de tous ceux relatés dans la page sommaire [Les praniques de l'histoire], volet contemporains. Il a été complètement isolé de toutes informations concernant la capacité humaine de vivre sans manger (inédie) ni boire (isétie), ce que l'on appelle maintenant [pranisme]. Il s'est cru malade et sa famille aussi l'a cru. D'où les nombreuses fois où il s'est fait examiner à l'hôpital. De là aussi son acharnement pendant de longues années à essayer de s'alimenter coûte que coûte.

Voici le résumé de sa mutation nourricière avant de se stabiliser [Inédie] depuis 15 ans.
photo Phan Tấn Lộc
© Cand Online
Après la naissance de son dernier enfant il avait la nausée et était incommodé par une odeur déplaisante chaque fois qu'il mangeait de la viande ou du poisson. Il fut alors contraint de changer son mode alimentaire.
Il passa donc à un régime [Végétarien] sans aucune chair animale. Cela remonte à environ 25, 30 ans. D'abord il accompagna ses repas à base de riz avec une sauce aux haricots. Après plusieurs années, il n'ut plus du tout envie de manger. Cependant il se força à manger en croyant que cela l’aiderait à conserver ses forces. Ça a continué jusqu’à ce qu'il ait 49 ans et qu'il commence à se lasser du riz. Il se demanda alors comment il pourrait continuer à travailler sans manger ? Avoir un régime  végétarien implique que l'on mange quelque chose, mais s'il ne pouvait plus manger que pouvait' il alors faire ?
Il ignorait complètement que le phénomène inédie existait déjà, aussi bien par le passé qu'à son époque. Il n'avait pas internet et donc pas accès à un site comme [Pranique.com], ne connaissait aucun ouvrage sur la question et n'avait jamais entendu parler de cette capacité qu'a la race humaine de pouvoir vivre sans manger ni boire de nourriture solide et liquide (pranisme).
Il a donc essayé de manger du riz avec de la verdure. En continuant de travailler dans sa rizière il constata que s’il ne mangeait pas, cela n’affectait pas sa santé. Il finit alors pas cesser de se forcer à manger et les fois où il mangeait c’était pour tenir compagnie à sa famille ou pour leur faire plaisir. Un an et demi plus tard, again, il n'arrivait plus à avaler quoi que ce soit. Il se forçat encore. Tous les siens mangeaient, donc il voulait aussi manger avec eux.
Pour continuer d'être à table avec sa famille, il passa au riz brulé, afin que ça lui soit agréable au goût. Au bout de 2 à 3 ans, lassé du riz brulé il chercha d’autres aliments de substitution. Après le riz, il se mit à manger des cacahuètes grillées au sucre. Il en a mangé pendant quelques temps accompagné d'eau et puis il est passé à la noix de coco.
Lorsque ses envies de noix de coco ont elles aussi cessées, il bascula alors définitivement dans l'inédie. Il se mit à boire du café glacé. Quelques années plus tard, il a aussi arrêté le café et s'est mis au thé glacé sucré. Cela fait maintenant 15 ans (en 2009) qu’il a complètement arrêté de s’alimenter. Il ne boit plus que du thé corsé et amer, celui qu'il préfère. photo Phan Tấn Lộc
© SupremeMasterTv.com
Au début de sa période thé, son "menu" quotidien se composait de quelques gorgées de thé sucré au petit déjeuner, d'une petite tasse de thé au déjeuner et d'une autre petite tasse de thé au diner. C'étaient là ses seuls "repas" de la journée. De nos jours il boit moins de thé, juste quelques gorgées de temps à autre. Et malgré qu'il ne s'alimente pas, il reste robuste pour son âge et continue ses activités quotidiennes.

Mentalement, il se sent aussi plus léger et plus détendu. Il témoigne : "je me sens très détendu, léger, et plus intelligent. Mon esprit est plus alerte. Je peux lire de près, c'est encore clair. Je vois bien, je ne porte pas de lunettes".
Il n'encourage pas tout le monde à se passer de nourriture. Selon lui, nous devrions laisser les choses arriver naturellement, nous ne devrions pas nous forcer par curiosité, envie ou autre. Même s'il ne mange plus et ne sirote que du thé de temps en temps, il est heureux et n'a plus du tout envie de remanger de nourriture solide. Il souhaite seulement pouvoir vivre longtemps avec sa femme et ses enfants.

Son expérience est une preuve supplémentaire que l'humanité (Les Lú) peut vivre en se nourrissant uniquement de [Prana]. Comme le yogi inédique [Giri Bala] (56 ans de pranisme) l'avait un jour expliqué à Yogananda quand il vint le visiter : "la capacité de l'humanité à vivre sans nourriture vise à prouver que l'homme est un Esprit… et démontre que par le progrès Divin, il peut graduellement apprendre à se nourrir de la Lumière éternelle et non d'aliments solides ou liquides".

avatar Yv
Ya Kundendu Tushhara Hara Dhavala
Yv