Sungazing
Solar healing ou guérison solaire

Le sungazing appelé aussi solar-healing (guérison solaire en français) est une technique ancestrale sortie des portes de l'oubli par [Hira Ratan Manek]. Elle consiste à regarder le soleil "entre trois yeux" (les deux tiens et l'œil solaire) directement d'âme à âme. De ton âme à la sienne et vis versa. Par l'intermédiaire de ton regard, porte de ton âme.
Cette pratique s'effectue jusqu'à une heure après le lever du soleil, ainsi qu'à partir d'une heure avant son coucher. La progression est de 10" par jour jusqu'à un maximum de 45' obtenu après un minimum de 9 mois de pratique journalière. Si les conditions d'ensoleillement le permettent. Sinon beaucoup plus en fonction de la fréquence de la pratique.

La pratique

Elle consiste en un rendez vous régulier avec le soleil levant ou couchant.
Le premier jour de ta pratique tu vas regarder le soleil 10" directement entre trois yeux. Les deux tiens et l'œil solaire. sungazing Et chaque jour tu vas augmenter ton temps d'observation de 10". Il n'y a aucun obstacle entre tes yeux et le soleil. Aucune vitre, aucune lunette. Rien. Ta pupille peut capter la lumière solaire directement. Tu redeviens l'aigle que tu as oublié d'être et regardes directos Fréro Soleil droit dans son œil unique !
À raison d'une augmentation d'observation de 10" par jour, et en comptant des mois de 30 jours, il te faudra 9 mois pour atteindre la pratique maximale conseillée de 45' (10" x 30 jours = 300" x 9 mois = 2700" soit 45'). Bien sur en fonction d'où tu vis et donc pratiques, il te faudra plus de 9 mois qui est le temps théorique pour un  lieu où tu peux capter le soleil tous les jours. En France, suivant les lieux d'ensoleillement, cela peut faire de deux à trois ans.
Pratique régulièrement. Peu importe si le soleil n'est pas là tous les jours, mais dès qu'il est là alors tu as rendez vous avec lui le soir ou le matin. Bien sur en fonction de tes activités de vie, il te sera probablement plus facile d'être à ton Sunrencard le matin ou le soir. Par conséquent tu vas organiser ce rendez vous quotidien en fonction de ta disponibilité.
Cette pratique demande sérieux et assiduité. Ce n'est pas du style je fais trois tours pour voir et je m'en vais. En trois tours tu ne verras rien. Je me répète. Seule la pratique assidue te donnera des résultats.

Les facteurs favorisants

Les lieux de pratique.
Et bien les pays où il y a du soleil. Il n'est pas nécessaire qu'il soit chaud, il est nécessaire qu'il soit présent. Ainsi par exemple il vaut mieux être dans le sud de la France que dans le nord de l'Angleterre. Je pense que ceci est d'une évidence limpide, je n'insiste pas.
Par contre tu peux très bien être dans un lieu ensoleillé, style Espagne ou Portugal par exemple, et ne pas pouvoir pratiquer parce qu'entouré de montagnes où le soleil arrive plusieurs heurs après son lever et disparaît plusieurs heures avant son coucher. sungazing à moins de prendre ta bagnole pour rejoindre quotidiennement le sommet des monts t'entourant, tu es coincé et ne peux donc pas pratiquer sungazing.
La configuration du lieu où tu vis est donc importante. Tu ne peux chaque matin (ou chaque soir) consacrer une heure de déplacement pour rejoindre le point dominant d'où tu verras le soleil couchant ou levant. Il est donc essentiel que de ton domicile tu aies vue, le matin ou le soir, sur la ligne d'horizon. Tu n'as pas besoin d'être au niveau de la mer, mais tu dois pouvoir voir cette ligne où le soleil apparaît ou disparaît.
Tu penseras aussi à enlever de l'heure de sécurité la différence en minutes qu'il y a entre ta ligne d'horizon et celle au niveau de la mer. Pour exemple un lieu qui laisse apparaitre le soleil 1/4 h après son lever au niveau de la mer, te laisse une fenêtre temps de 45' au lieu d'1 h.

Marcher pieds nus sur la terre mère.
sungazing Tu te nourris aussi de l'énergie tellurique. Que tu captes essentiellement par ton contact des pieds avec la terre mère. Voilà pourquoi il est important de marcher pieds nus. Le plus possible. Partout. Sur la terre, le sable, l'herbe. Aussi sur le goudron et le béton. C'est par les pieds que remonte en ton corps l'énergie de Gaïa la douce. Je me rappelle ces films d'enfants amérindiens ou aborigènes enlevés par les blancs, et à qui l'ont imposait de porter des chaussures. Eux qui avaient toujours été en contact direct avec la terre mère. L'horreur ! La prison, la carcel. Aujourd'hui j'ai moi aussi beaucoup de mal à supporter mes chaussures. C'est très net. Dés que j'ai des godasses je ne me sens pas bien dedans. Ça emprisonne mon pied, l'empèche de respirer, je me sens mal à l'aise. C'est le monde à l'envers, le Divin 180°, la révolution des pieds. Pourtant je porte au maximum des nus pieds. Quel bonheur dès que je les enlève ! J'ai l'impression de reprendre souffle et respiration. Et de fait c'est cela : le souffle de Terre Mère peut de nouveau circuler de bas en haut. Où elle rejoint dans le Cœur le souffle du Père Soleil. Les deux s'interconnectent en une spirale qui nourrit tout le réseau pranique. En Australie, beaucoup de monde marche pieds nus. Partout. Sur les plages, dans les restaurants, au cinéma, dans les supermarchés. C'est un exemple à suivre.....
Pour le Sungazing tu es pieds nus pour permettre à l'energie de circuler de bas en haut et de haut en bas : les deux courants d'énergie se croisant donc dans ton Cœur Central et alimentant toute la machinerie [Pranique]. Il semble conseillé de se mettre plutot sur la terre nue ou le sable que sur l'herbe. Personnellement je marche et pratique sur tous type de terrain, je fais avec ce que je rencontre, et du moment que c'est sans godasses et sans goudron ou béton, tout me va bien (j'aime bien m'assoir aussi)....
Tu es donc là, debout, pied nus, et tu regardes le soleil. Aussi tu marches chaque jour, peids nus, du même temps que tu pratiques sungazing.

Boire de l'eau solarisée.
L'eau solarisée est empreinte de l'énergie du soleil. C'est donc une bonne manière de s'en nourrir. Pour faire de l'eau solarisée, tu prends une bouteille de verre transparent, tu la remplis à moitié d'eau de bonne qualité et tu l'exposes toute la journée au soleil, couchée sur sa longueur au sol (sur la terre nue de préférence). Ensuite tu la bois dans les 24h. Si tu ne l'as pas finie dans les 24h, elle est alors bonne pour arroser tes plantes ou autres. Tu peux aussi solariser tes jus de fruits de la même façon.

Exposer ton corps au soleil.
Tu manges aussi l'énergie solaire par la peau. C'est donc aidant d'exposer ton corps dénudé au soleil.
Sans soleil sur la peau, je déprime assez rapidement. C'est donc fondamental pour moi. Du point d'Yv, il est aidant de pouvoir exposer des parties de mon corps, régulièrement, au soleil. Ça alimente ma joie, c'est une source de nourriture fondamentale. Je ne sais comment font ceux qui vivent toujours hors soleil ?
Ah si ! la seule solution : allumer et rayonner ton soleil intérieur !

Tenir un journal quotidien de ta pratique.
Tu peux tenir un carnet sur lequel tu pourras tout noter : les dates et heures de ta pratique. La durée de ton observation augmentée chaque jours de 10". Ainsi, si tu as des interruptions pour facteurs indépendants de ta volonté (pluie, orages, déplacements, taff, etc…), tu sauras toujours où tu en es de ton temps d'observation en consultant tes notes. Tu pourras aussi ajouter des commentaires. Comment tu te sens, quels sont les changements constatés, les difficultés, joies et peines. Tu peux aussi noter les lieux géographiques de ta pratique, ainsi que les heures calendaires des levers et couchers solaire. Bref un petit journal perso de cette expérience qui peux t'aider grandement à ancrer ta pratique dans le sérieux et la durée.

Variantes

Je te parle de tout ça, de toute cette pratique, j'ai pourtant fait autrement. sungazing
Lorsque j'ai croisé l'info sur le sungazing dans le début des années 2005 - 2006, j'ai immédiatement voulu voir ce que cela donnait le soir même. Je me suis rendu compte au soleil couchant que ça marchait, je pouvais voir le soleil dans les yeux et j'ai directement fait plusieurs minutes. Puis j'ai augmenté. Par irrégularité, lié à la vie et les lieux où je vivais. Sans jamais rien noter ni compter. Bref. J'ai donc progressé un peu au pif ! J'ai fait rapidement 20' à 1/2 h de pratique, de préférence en ce qui me concerne, au soleil couchant : c'est plus facile de voir à partir de quelle heure (hauteur) je peux regarder le soleil et le fixer sans soucis (toujourjs dans l'heure de sécurité solaire du levant ou du couchant).
J'arrive donc 1/2 h avant son coucher et je fixe mon regard en lui. sungazing - photo Yv
© Yv - Pranique.com
Si très rapidement je me sens cligner des yeux, ou pleurer ou n'importe quel inconfort, je ferme les yeux et je remercie. Le Soleil m'apparaît alors comme une boule de feu, comme une étoile, comme une source d'énergie rayonnante que je ne peux pas fixer (photo de gauche). Yeux fermés je continue à regarder le soleil en couleurs inversées sur mon écran mental. Je vois ainsi un point central avec deux ou trois anneaux de couleurs différentes l'entourant. Ceci variant en permanence. Je reste toujours concentré sur ces cercles mouvants et colorés qui défilent devant mes yeux (phosphènes). Cette pratique s'appelle Tratak. Lorsque tous les cercles ont disparu ou quasiment, que plusieurs minutes se sont écoulées, je rouvre les yeux et je recommence. Ainsi je trouve rapidement qu'elle est la luminosité que je peux assimiler.
Lorsque je suis à la bonne hauteur solaire, il se passe un phénomène. Le Soleil m'apparait circulaire au milieu de son halo. Je peux le voir, cercle vivant, facilement, confortablement. Les yeux ne clignent pas plus, ne cherchent pas à se fermer pour se protéger, je supporte bien le rayonnement, c'est ma porte d'entrée, je commence.... Et j'accompagne le soleil des yeux et du cœur jusqu'à sa disparition sur la ligne d'horizon. Si je déborde je m'en rends compte très rapidement aussi. Un halo devant mes yeux persiste. Je viens de découvrir qu'en regardant la lune j'avais encore un halo magenta devant les yeux. Alors je créé pédale douce et je lève un peu le pied sur la pratique.

Il y a aussi Umashankar qui pratique sans clignement des yeux. Vois son site [ici] (en anglais).

avatar Yv
Om Râ
Yv