Le processus des 21 jours
Tel que popularisé par Jasmuheen

Avant propos : qu'il soit bien clair que ce processus n'est pas une chose à prendre à la légère. Il faut y être sérieusement préparé dans sa tête, son cœur et son âme. Je dirais même que c'est un mouvement de conscience venant de l'âme qui ouvre le chemin à ce type de jeûne spécial. Je précise aussi que chacun est responsable de ce qu'il fait face à ce type d'action, qu'il n'y aura personne à culpabiliser si ça ne marche pas ou dérape. Nous avançons en terre vierge et tu ne pourras pas récriminer auprès de ton assurance, ton banquier, ton boss, ta mère ou les instances judiciaires si ça foire. Nous bâtissons un nouveau monde de fraternité et sur ce chemin là les règles de l'ancien ne fonctionnent plus.
Jasmuheen elle même avoue que ce processus est difficile et qu'il n'est plus nécessaire d'en passer par là à l'heure actuelle (voir à ce sujet son témoignage [ici]) pour devenir pranique (synonyme inédie et isétie combinées ou respirien ou breatharian). La mutation peut se faire en douceur en allégeant de mois en mois ta nourriture. On peut aussi faire le jeûne spécial qu'a effectué Henri Monfort en buvant de l'eau tout le long des 3 semaines.
Si j'écris cet article, c'est parce que je constate qu'autour de moi il y a beaucoup de personnes sous informées en la matière (beaucoup ignorent l'existence d'un site comme Pranique.com où pratiquement tout ce qui est connu à l'heure actuelle sur le sujet est transmis) et qui n'ayant pas accès aux informations précédemment citées vont s'engager dans le processus avec un manque certain de connaissances. Puisse donc ce texte aider à mieux cerner les erreurs à éviter.


Le principe

Le principe c'est de jeûner à sec pendant la première semaine (tu ne manges plus rien, ni ne bois), puis de reprendre progressivement une nourriture liquide (et exclusivement liquide) pendant les deux autres semaines. La deuxième semaine tu vas pouvoir boire du jus de fruit (par exemple orange, pomme, raisin, autres...) dilué avec 2/3 d'eau (de qualité ; style Grand Barbier, Volvic, Mont Roucous ou eau osmosée). La troisième et dernière semaine tu dilueras ton jus de fruit avec 1/3 d'eau. Après ? Après ce sera comme te le dictera ton intérieur (Âme ou Soi).
Option 1 : ton poids se sera stabilisé et tu péteras la forme, auquel cas tu pourras progressivement réduire ta boisson jusqu'à l'arrêter complètement. Tu commenceras alors un régime alimentaire nommé [Pranique].
Option 2 : tu péteras la forme mais ne te sentiras pas d'arrêter la boisson, auquel cas tu continueras de boire ce qui te fera plaisir et ton régime alimentaire sera alors nommé [Inédique] si ta boisson ne contient aucune substance solide.
Option 3 : si tu continues qu'avec des jus de fruit contenant des substances solides, comme le jus d'oranges, de poires, de bananes, de pommes, de mangues et autres, tu auras un régime alimentaire nommé [Liquidien].
Option 4 : tu auras perdu trop de poids, continueras à en perdre et te sentiras fatigué en permanence. Auquel cas tu reprendras progressivement une nourriture solide et liquide comme avant le processus.


L'avant processus

Pré requis :
image connexion au SoiTout d'abord tu ne décides pas de t'engager dans le processus comme tu décides de t'acheter un nouvel ordi ou d'aller au ciné. Ce n'est pas un acte de dernière minute qui te botte et qui te fait dire : "super je vais arrêter de bouffer comme ça il me restera d'avantage de pognon en fin de mois". Bien évidemment, non. Comme dit dans l'avant propos c'est une décision prise en accord avec ton âme, lentement mais profondément maturée, qui un jour affleure de ta conscience, pour s'installer progressivement comme une évidence dans ton cœur. Lorsque je dis en accord avec ton âme, cela veut dire que c'est un chemin incarnationnel que tu as choisi avant de naître à cette vie ci.
Avant de t'incarner, tu as choisi de faire partie des pionniers qui vont ouvrir une nouvelle voie alimentaire sur la planète Terre, l'alimentation pranique. Ton âme avait déjà les pré-requis de fraternité et d'unité, ton karma avait déjà été passablement allégé dans les vies passées, bref tu faisais partie de ceux qui pouvaient aspirer à vivre dans un corps d'unité dense en se nourrissant uniquement de lumière. Et ton âme t'a emmené dans cette vie ci dans les bonnes situations pour te préparer et t'informer de cette possible mutation.

Préparation : chemin de vie :
Ta préparation s'est faite tout le long de ta vie actuelle. Tout d'abord par la conscientisation que [Nous sommes tous frères !], et que l'on ne mange pas un frère ! Ensuite par la mise en pratique de concepts de fraternité, de paix, d'unité, et de mutation de beaucoup de croyances fermement ancrées dans les générations précédentes. Aussi par ta prise de conscience que tu es [le propre créateur de ta vie]. Que tout ce qui t'arrive d'apparemment positif comme négatif n'est pas la faute d'un extérieur (les autres, les lois, les climats, les patrons, les gouvernements, les religions, etc...) mais de ta propre responsabilité. Aussi par l'accès à un certain nombre d'informations révolutionnaires (beaucoup sont liées aux découvertes issues de la physique quantique), qui permettent maintenant de comprendre comment les miracles sont possibles et accessibles de droit divin. Par exemple rien que sur Pranique le Sit, tu auras déjà pu lire les pages suivantes : [Je suis Dieu], [Nous sommes tous frères !], [Cannibale], [Végétarien], [Végétalien], [Liquidien], [Inédie], [Prana], [Pranique], [Sur le cul !!!], [Le divin 180°], [Merkabah], [Oponopono], [Les Maîtres], [Les enfants du nouveau rêve], [Les praniques de l'histoire], [La loi de l'attraction], [Ce monde que je construis], [Désires tu nous voir apparaître ?], [Enfants d'Oz], [L'âme hors], [L'univers holographique], etc.......... Et ce fraternellement, c'est à dire gratuitement sans dépenser un centime, puisque l'[On ne fait pas payer un frère !].
Aussi par ta mutation alimentaire déjà largement entamée et avancée. Ainsi probablement que tu es déjà [Végétarien], voir [Végétalien], peut être crudivore ou même [Liquidien].
C'est alors que tu as entendu l'appel de ton âme à une étape supplémentaire, l'étape [Pranique]. Qui n'a plus besoin de nourriture solide ou liquide pour continuer à vivre. Et tu as été orienté, informé de l'existence de ce jeune spécial que l'on appelle le processus des 21 jours. C'est d'ailleurs la raison de ta présence sur cette page aujourd'hui.

Processus moins une semaine :
La semaine précédent ton jeune spécial de 21 jours, tu vas l'utiliser pour tout préparer. Te préparer toi, mentalement, émotionnellement et physiquement, et pour préparer ton environnement.
Au niveau de l'environnement.
Tu vas t'organiser pour ne plus avoir à répondre au téléphone, aux sms, aux mails, aux sonnettes diverses et variées, aux voisins, à la belle mère, etc.... Tu vas ranger ta télé si tu en as encore une, la violence qu'elle diffuse est en contradiction avec la paix que tu recherches. Tu nettoies, ranges et organises ta chambre, il se peut que tu y passes beaucoup de temps. Tu ranges d'ailleurs tout ton lieu de vie (ou l'endroit ou tu feras ton processus), classes, ordonnes (c'est excellent parce qu'en même temps tu classes aussi dans ta tête).
Tu prépares de l'encens et des bougies. Aussi un diffuseur d'huile essentielle (si tu as).
Tu sélectionnes des musiques apaisantes et inspirantes. Qui font du bien à ton cœur et à ton âme.
photo préparation processus des 21 jours
© Yv-Pranique.com
Tu prépares des ouvrages à lire (si tu es en manque d'inspiration tu peux consulter la page [Tu as lu ces livres ?] qui t'amènera à la page [Tu as lu ce livre ?]) que tu n'as jamais pris le temps de lire et que pourtant tu aimerais bien lire (ce n'est pourtant pas sûr que tu pourras ou auras envie de lire). Tu peux aussi te faire une sélection de bd (vois à ce sujet la page [Tu as lu cette bd ?]) ou de films (vois la page [Tu as vu ce film ?]) (peut être n'auras tu aucune envie de l'un ni de l'autre).
Ce dont tu auras le plus besoin, c'est de calme, d'air frais chargé de [Prana], de soleil, et de contact avec la nature. D'un bon lit bien agréable pour pouvoir te reposer à n'importe quelle heure du jour et de la nuit (donc sans bruit et pollution de tout type).
Tu peux aussi prévoir de garder une connexion internet pour relire les articles inspirants présents sur la page sommaire [Les praniques de l'histoire].
Peut être auras tu envie de témoigner de ce que tu vas vivre. Dans cette hypothèse prépare un petit cahier et stylo si tu aimes écrire, ou un clavier d'ordi si tu supportes l'énergie émise par l'informatique ou tout simplement un petit enregistreur qui te permettra par la suite de récupérer tes notes après le processus. Il peut être utile de noter ton poids quotidiennement, d'évaluer ton niveau énergétique, ton état émotionnel, de noter tes rêves ou les blocages émotionnels et mentaux qui referont surface. Tout ce qui n'aura pas été débloqué pendant le processus pourra ainsi être réabordé par la suite pour une meilleure mise en lumière et transmutation.
Tu vas veiller particulièrement à ce que ta salle de bain soit bien propre et accueillante. Ta baignoire nickel. Une petite balance électronique dans un coin pour surveiller ton poids. Tu auras besoin d'huile essentielle de menthe (bio) et des glaçons pour te rincer la bouche.
Dans ta cuisine tu auras tout rangé, il n'y aura plus de bouffe en vue et en odeurs qui pourrait te gêner. Tes jus de fruit pour la seconde et troisième semaine sont bien stockés dans ton placard. L'eau pour les mélanger aussi.
Au niveau humain.
Tu vas avoir besoin de quelqu'un(e) pour t'aider et te soutenir pendant ce processus. T'aider physiquement si les forces viennent à te manquer et moralement (psychologiquement, émotionnellement) si des blocages, peurs ou doutes venaient à surgir (plus de détails dans le chapitre : la première semaine du processus).
Donc tu te synchronises avec la personne de cœur qui va te soutenir, t'accompagner pendant tout ce processus. Elle n'aura pas forcement besoin d'être là 24h/24h (mais si elle l'est, c'est parfait), mais de passer tous les jours plusieurs heures avec toi, ça oui. Donc tu organises ses passages ou sa présence. Sa chambre et son lieu où elle va se nourrir (sans te déranger avec les odeurs ou le bruit), de façon à ce que tout soit organisé à l'avance.
Au niveau physique.
Tu vas alléger tes repas habituels. Quel que soit ton régime alimentaire, tu soulages, allèges et simplifies ce que tu as l'habitude de manger et de boire. Si tu fumes encore ou bois de l'alcool tu arrêtes. Idem pour le café, le thé, ou les épices (vois à ce sujet les pages [Végétarien] et [Végétalien] pour te donner des idées). Et puis surtout tu vas gorger ton corps de liquide. En prévision de la première semaine. Tu bois et en quantité. En préventif. Au minimum 1,5 l/jour.
Un à deux jours avant le démarrage du processus proprement dit c'est facilitant si tu arrêtes de manger et ne continues qu'avec du liquide (à ton goût et ta convenance). Si tu connais et pratiques amaroli, n'hésites pas, cela va t'aider à te vider les intestins dans les 48 heures. C'est mieux d'aborder le processus avec les intestins vides. Mieux mais pas obligatoire. Cela permet aux Anges du prana d'intervenir plus vite sur ton réseau de nadis. Si tu ne connais pas amaroli tu peux effectuer un lavement des intestins le jour précédent le processus. Si tu ne sais pas faire ou ne l'a jamais fait tape lavement dans [Google Seach] tu trouveras toutes les explications dont tu as besoin.
Pendant cette semaine de préparation prends l'habitude d'effectuer quelques exercices respiratoires (pranayama). Peut importe lesquels, l'important c'est de te reconnecter à ton souffle et de mettre en place cette pratique de respirer consciemment l'air, l'oxygène et le prana. De prendre l'habitude de sentir l'air entrer par tes narines et de remplir tes poumons. De suivre le mouvement de l'air lors de l'expiration. Tout ceci fait en pleine conscience de ce qui se passe. Et de comment ça se passe.

Voilà tu es prêt, passons maintenant aux choses sérieuses.


Le processus des 21 jours. Trois étapes, trois semaines

La première semaine.
photo pranique
© Yv-Pranique.com
La première semaine tu ne manges aucune nourriture solide et liquide. Ce que l'on appelle un jeûne à sec. Pourquoi ? Pour permettre aux Anges du Prana de nettoyer et d'optimiser ton circuit pranique, celui qui passe par tes nadis. Pour cela il faut que ton corps soit au repos total et par conséquent qu'il n'y ait plus aucun mouvement de digestion, qu'il soit liquide ou solide. Qu'il n'y ait plus rien dans les intestins non plus. C'est l'étape la plus difficile. Au bout de quelques jours ta bouche s'assèche, ta langue devient épaisse et pâteuse, tu t'affaiblis. De même ton sommeil est perturbé et décalé. C'est pour cela qu'il te faut être complètement déconnecté de tes occupations habituelles, du téléphone, de tes contacts, famille, amis, etc... Retraite et repos total sont de mises. Pendant cette semaine tu ne peux ingurgiter aucune gorgée d'eau même minuscule. Encore moins manger quoi que ce soit. Il n'y a pas à paniquer, c'est tout à fait réalisable, quelques milliers de personnes ont déjà vécu le processus sur la planète.

Les agents facilitateurs sont les suivants :
D'abord la baignoire. Tu ne peux pas boire (tu peux avaler ta salive), mais par contre tu peux plonger ton corps dans un bain d'eau chaude ou tiède, comme tu le sens. De là l'extrême importance d'avoir une baignoire sur le lieu où tu feras ton processus. Tu peux prendre autant de bains que tu le souhaites, il n'y a aucune contre indication. Veille bien à ne pas suer. Tu ne peux pas te permettre de perdre ton eau par la peau. Tu as besoin de la garder en toi pour traverser ces 7 jours. Tu comprendras aisément que le lieux et l'époque de l'année où tu va effectuer ton processus ne doivent pas être trop chaud (trop chaud en fonction de tes critères).
Pour la bouche et la langue qui s'assèchent, tu peux te faire des rinçages de bouche avec de l'eau dans laquelle tu auras dissout une goutte d'huile de menthe. Tu te rinces la bouche avec et tu recraches sans rien avaler. Tu peux aussi sucer ou croquer des glaçons à la condition express de ne rien avaler de l'eau fondue dans ta bouche.
Un autre agent favorisant indispensable c'est la présence d'un tiers (coatch) qui va te soutenir dans tout ce processus. Au propre comme au figuré. C'est une personne de confiance qui sera là pour t'aider à te déplacer si les forces te manquent, qui pourra refaire ton lit, répondre à toute demande, qu'elle soit d'ordre physique, émotionnelle ou mentale. Pendant cette première semaine tous types d'émotions peuvent revenir à la surface, des émotions de peurs, liées généralement à l'enfance ou l'adolescence. Là où tu as engrangé tes blessures et enregistré tes programmes par défauts. Tu peux avoir besoin d'en parler avec une personne de confiance pour comprendre, accueillir et transmuter les blessures ainsi mises à jour. Il peut tout aussi y avoir des grands bons de conscience en avant et toujours ce besoin de les partager avec la personne de confiance choisie pour mieux y voir clair. Tu dois te sentir en confiance et aimé par la personne qui va te soutenir. Choisis quelqu'un(e) de cœur qui ne te jugera pas et te soutiendra quoi qu'il arrive. Cette personne est un pilier d'aide indispensable. Il est préférable qu'elle même soit déjà bien avancée en conscience et non pas pleine de peurs ou de préjugés quant au processus. L'idéal c'est quelqu'un(e) qui a déjà vécu elle même le processus. Idéal mais pas obligatoire.
Tu vas continuer plusieurs fois par jour tes exercices respiratoires commencés la semaine précédente. Le plus important c'est de les faire en conscience. Conscience qu'à chaque fois que tu respires tu manges le prana de l'air. Tu te nourris. Tu croques. De l'air. Tu dois bien comprendre que tu dois mettre cette pompe en route si tu veux devenir pranique. Personne ne le fera à ta place. Le processus demande un effort de conscience et de pratique suivie. Ce n'est pas : je jeûne pendant 3 semaines et après je suis super woman. Il n'y a pas de pilule miracle. Tu te  prends en charge et fais fonctionner cette pompe pranique que tu en ignores même l'existence. Et les effets.
Dans le même ordre d'idée le didgeridoo est un instrument de musique excessivement aidant pour ce passage, si tu sais en jouer, n'hésites pas à faire plusieurs séances par jour. Le mouvement tourbillonnaire et cyclique qu'il génère est excellent pour se recharger en prana.
Le sommeil. La façon la plus efficace de se recharger c'est par le sommeil. C'est pourquoi tu veilles particulièrement à la qualité de ta chambre à coucher (propre, silencieuse, bon matelas, bonne aération) afin de pouvoir y dormir à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Ton sommeil ne doit pas être perturbé par des agents extérieurs. Tu verras que tu dormiras moins, et c'est déstabilisant lorsque l'on est habitué à des cycles réguliers. Apprends à reconnaître tous signes de fatigue pendant ces trois semaines et accorde toi la permission d'aller te reposer même quelques heures, même quelques minutes à n'importe quel moment du jour ou de la nuit.
Des massages donnés par ton accompagnateur (trice) peuvent aider à débloquer des parties du corps devenues douloureuses. Tu peux chercher dans un livre la symbolique liée à la partie qui ainsi se manifeste. Pour mieux comprendre et transmuter.
Les élixirs floraux soignent les états émotionnels. Et justement tu peux être amené à en croiser beaucoup de nouveaux, ou d'anciens que tu croyais enfouis ou résolus. Plus les actuels plus ou moins connus et reconnus. Au minimum garde un Rescue remedie (remède d’urgence) à portée de main si tu n'en as pas d'autres. Tu pourras toujours demander à ton coatch d'aller t'en chercher de plus appropriés à la pharmacie du coin si besoin est. Je te recommande les élixirs floraux Deva, bio et fabriqués en conscience collaboratrice avec les fleurs. Ça tombe bien ils sont maintenant distribués en pharmacie. Attention tu ne peux les prendre qu'en massage extérieur la première semaine. Sur tes chakras principaux par exemple suivant les douleurs ou troubles émotionnels ressentis. Et mélangés avec de l'eau les deuxième et troisième semaines.
Tu n'es pas non plus dans un tunnel sans issue de secours. Tu peux interrompre à n'importe quel moment le processus si tu trouves cela trop dur pour toi et te remettre progressivement à manger et à boire (voir plus loin le chapitre sur la reprise).

La deuxième semaine.
La deuxième semaine, ton circuit pranique est nettoyé, prêt à fonctionner à plein régime, tu vas pouvoir reprendre très progressivement une nourriture liquide, et exclusivement liquide. Tu vas te nourrir de jus de fruits dilués avec 2/3 d'eau, ainsi que de prana par la respiration. Il ne s'agit pas d'un jeune hydrique, mais bien d'une prise de nourriture puisque tu manges des jus de fruits, dans lesquels il y a de la matière solide en suspension. Ton système digestif va donc se remettre doucement en marche.
Parallèlement à cela, tu utilises toujours tous tes agents faciliteurs (respiration consciente, bains ou douches, ballade ou contact avec la nature, musique et autres...). Et tu le feras aussi la semaine suivante. Tu continues d'échanger avec la personne-cœur qui te soutient afin d'accueillir, comprendre, transformer ce qui vient à ta conscience.
Tu t'adaptes à tes nouvelles phases de sommeil, quelqu'elles soient.

La troisième semaine.
image natureLa troisième semaine tu vas continuer à te nourrir de liquide, jus de fruits dilués avec 1/3 d'eau, et de prana par ta respiration. Normalement après l'affaiblissement de la première semaine et la reprise alimentaire de la seconde, tu devrais commencer à retrouver plus d'énergie au niveau de la troisième. Ce n'est toujours pas une semaine de jeune puisque tu te nourris de jus de fruits (oranges, raisins, pommes, mangues ou autres) dilués avec de l'eau. Tu vas pouvoir étendre tes ballades à pied reprises avec la seconde semaine (ou même mise en place dés la première semaine) tout en continuant de te nourrir par ta respiration consciente et de la vision de toutes les belles choses qui t'entourent. De là l'importance du cadre dans lequel tu feras ton processus et des environs immédiats. Tu as besoin de calme, de nature, de verdure, d'arbres, de fleurs, d'animaux, de soleil, de sourires, de joie, d'amour. Tu as besoin de te sentir en sécurité, de te sentir aimé, soutenu et compris. Tu mutes pour ouvrir le chemin à la nouvelle humanité. Ce qui représente l'aventure humaine la plus fantastique qui puisse être imaginée de tous ces siècles passés. C'est ce que j'aime appeler se rêver en grand.


L'après processus : La quatrième semaine et les suivantes...

Pranique.
Tu as réussi ton processus, et connecté à ton âme en conscience et en ligne directe, tu ne ressens plus le besoin de manger ni de boire. Il te faudra alors de trois à six mois pour stabiliser ton nouveau mode alimentaire (tu ne manges plus que le prana de l'air) et pour laisser à ton corps tout le temps nécessaire pour s'adapter à la nouvelle norme. Ton corps va se transformer.
Tu reconnaîtras facilement un processus réussi. Tu n'es pas fatigué. Ton énergie est revenue dès la seconde et troisième semaine. Ton esprit est plus limpide et tu vois très clairement les étapes suivantes à mettre en œuvre. Ta poitrine va probablement s'expanser. Tu vas muter vers ton poids d'équilibre idéal. Dans tous les processus réussis, après la perte de poids de la première semaine, l'énergie et le poids remontent dès la deuxième et troisième semaine. À partir de la quatrième tu sentiras en ton âme et conscience ta capacité à arrêter la prise de jus dilué et de te nourrir directement par ta respiration consciente. Comme si tu mangeais l'air. En fait tu te nourriras de beaucoup de choses. D'odeurs qui seront devenus très présentes et très fortes pour certaines. Tu pourras te sentir très dérangé par les odeurs liées à la mort, comme les boucheries, poissonneries, restaurants, lieux où les odeurs de nourriture peuvent être très fortes. Tu sentiras des odeurs subtiles que tu n'avais jamais captées. Ta vue s'améliorera, et tu verras de nouveau de loin ou de prés si tu ne pouvais plus le faire. Ton ouïe peut elle aussi devenir plus perceptive et capter des sons à des distances qu'avant tu n'imaginais même pas. En fait comme ton énergie ne va plus être gaspillée par la digestion elle va aller là où ton corps a besoin de réparation. Tu vas donc guérir de vieilles maladies non résolues, tes cellules et ton corps vont rajeunir, tu vas sentir une immense joie de vivre et de gratitude en toi. Et tout ceci va demander plusieurs mois avant de se stabiliser.
image siddhisLes points en commun que l'on retrouve auprès de tous ceux qui se sont stabilisés praniques après ce saut quantique (processus) sont : un sommeil divisé par deux ou trois, des guérisons spontanés de problèmes physiques non résolus, une meilleure ouïe, un odorat plus développé, une paix mentale croissante, une joie de vivre casi permanente, une conscience nettement plus développée, la fin des maladies sous toutes ses formes, une énergie beaucoup plus élevée (liée au besoin de moins de sommeil), un mode émotionnel beaucoup plus stable, un poids corporel généralement moindre que celui d'avant (les praniques sont généralement beaucoup plus fins). Chez certains (les jeunes générations en général) des siddhis (pouvoirs) apparaissent, comme la télépathie, la clairvoyance, la clairaudience, la télékinésie, la lecture d'aura, les projections de conscience, la décorporation, le voyage astral et pratiquement chez tous des capacités thérapeutiques et artistiques accrues.

Inédien.
Comme pranique, à la différence prés que tu ressens toujours le besoin de boire pour vivre. [Phan Tấn Lộc] a été de longues années à boire du café glacé avant de se stabiliser avec du thé amer. [Henri Monfort] boit de l'eau. [Michael Werner] et [Akahi], de l'eau et du thé. [Hira Ratan Manek] de l'eau. Les siddhis ne se manifestent pas ou très peu, surtout avec les personnes âgées. Pour le reste c'est à peu près pareil. Moins de sommeil, un corps stabilisé autour du poids idéal (toujours plus léger que celui d'origine), meilleure vue, ouïe, etc... Plus jamais de maladies, plus de conscience et de joie de vivre. La différence c'est le besoin de boire encore. Et encore, beaucoup c'est par plaisir (comme Akahi), ou par besoin de ne pas se couper du réseau social ou familial (comme Michael Werner et Phan Tấn Lộc) ou par obligation thérapeutique (comme Henri Monfort).

Liquidien.
Tu vois bien que ça le fait tout juste, ton poids s'est stabilisé mais trop bas. L'énergie ça va, sauf dès que tu arrêtes de boire. Tu n'as plus envie de manger de nourriture solide (ça tu en es sûr), mais tu ne peux non plus arrêter la nourriture liquide. Alors tu continues avec les jus de fruits (purs ou dilués), les tisanes, ou les soupes de légumes allégées. À toi de trouver tes marques et ce qui correspond le plus à tes besoins et envies du moment. En ce sens tout est différent d'une personne à l'autre et d'un moment à l'autre.
Je te rappelle que les deux facteurs informatifs essentiels sont :
Ton poids (tu as maigri mais ça doit se stabiliser et non continuer à chuter) et ton énergie (si tu te traînes, que tu es toujours fatigué, que tu ne peux faire les mêmes choses qu'avant). Ce sont ces deux facteurs qu'il faut surveiller en permanence aussi bien pour pranique, qu'inédien ou liquidien.

Ni l'un, ni l'autre : la reprise.
Tu vois, tu sens, tu constates que tu es obsédé par le besoin et l'envie (plaisir) de remanger (tu en as rêvé, tu as tellement attendu ce moment). Tu t'es trop affaibli et la reprise des jus dilués n'a pas suffit à te redonner de l'énergie. Dans ce cas tu vas reprendre progressivement une nourriture solide et liquide. Doucement et par petites quantité en respectant le fait que tu sors de 3 semaines d'abstinence alimentaire.
photo plat végétarien
© Yv-Pranique.com
Le premier jour de la quatrième semaine tu vas donc remanger en très petite quantité du riz ou des pâtes avec de l'huile première pression à froid. Assaisonnée d'un peu de tamari ou de sel ou de ce que tu aimes. Il te faut reconstruire ta flore intestinale tout doucement et progressivement. Ainsi de jours en jours tu vas passer d'un repas par jour à deux et augmenter progressivement la quantité de nourriture ingérée. La reprise va demander la moitié du temps du processus soit 11 jours. Il te faudra 11 jours pour revenir aux quantités de nourriture dont tu te nourrissais avant le processus. Tu peux choisir de revenir exactement au même régime alimentaire d'avant ce jeune spécial, ou au contraire en profiter pour avancer d'une étape dans ton mode alimentaire. Ainsi par exemple si tu étais [Végétarien] tu peux basculer vers [Végétalien] ou crudivore. Sache pour finir que le processus vécu une fois tu n'auras plus besoin de le refaire. Tu pourras tout simplement alléger ton mode alimentaire de mois en mois, d'années en années, jusqu'à un jour ne plus avoir besoin de nourriture solide ou liquide pour vivre (vois à ce sujet l'article sur [Phan Tấn Lộc]).


Variantes

J'en connais quatre.
La première c'est celle révélée et vécue par [Henri Monfort]. Lui a mené le même type de processus que celui expliqué ici, à la différence près que dès la première semaine il s'est nourrit d'eau. Et exclusivement d'eau. Pendant les trois semaines. L'on pourrait penser qu'il s'agit plutôt d'un jeune hydrique (et la pensée parait juste) à la différence prés que lors d'un jeune hydrique tu t'affaiblis progressivement, ce qui n'a pas été le cas d'Henri. Pour que cette option du processus soit réussie, il faut particulièrement veiller à son niveau d'énergie.
La seconde consiste à ne pas faire la première semaine complète, mais simplement de 2 à 5 jours de jeune à sec, puis ensuite de basculer sur les deux autres semaines telles que décrites ici. Je connais une sœur, qui l’a fait comme cela et ça l'a très bien fait. En raison de l'accroissement énergétique de la planète (en relation avec l'augmentation de ta conscience) il est tout à fait possible d'effectuer maintenant moins d'une semaine de jeune à sec. Bien sur pour cette option il vaut mieux avoir un organisme déjà épuré des polluants classiques que sont les substances psychotropes, les médocs, le tabac, l'alcool, le café, les viandes, les poissons, les laitages, etc...
La troisième c'est celle de la voie douce. Elle consiste tout simplement à alléger ta façon de te nourrir de mois en mois, d'années en années. Ainsi de [Cannibale] deviendras tu [Végétarien], puis [Végétalien], puis liquidien, puis [Inédien], puis [Pranique]. Sans obligation d'effectuer le processus. C'est une voie tout à fait accessible aujourd'hui, surtout pour les jeunes générations qui commencent tôt dans la conscience.
La quatrième c'est celle proposée par Yv et son [Processus des 9 jours].


Les pièges

Principalement de ne pas t'écouter.
De ne pas écouter tes besoins. De ne pas être connecté à ton âme et de faire le processus en "force". Seul et contre tous. Contre les limites et besoins du corps. Contre les peurs émotionnelles. Contre les souhaits de ton âme. Contre ta sagesse mentale. Seulement l'ego tout puissant croit pouvoir manœuvrer tout seul un paquebot. Sans rien écouter de tous les signaux d'alarmes qui l'entourent et qui sont émis en permanence dans sa direction.

Le premier piège est donc de ne pas écouter les limites de ton corps. Tous les corps-âmes ne sont pas prêts du jour au lendemain à vivre un processus.
Es tu déjà bien installé dans une nourriture végétarienne ? Mieux végétalienne ? Mieux fruitivore ou liquidienne ? As tu déjà l'expérience des jeunes hydriques de moyenne à longue durée ? T'es tu déjà essayé sur des jeunes à sec de quelques jours ? As tu arrêté tes addictions (tabac, alcool, sexe, cannabis, café, thé, télé, violence, séparativité, colère, jalousie, substances psychotropes, médocs, etc...) depuis suffisamment longtemps pour que ton organisme soit propre et purifié de toutes ces salissures liées à ton passé ?
Si il y a des non à ces questions, il est clair que tu dois d'abord effectuer ces étapes de nettoyage et de purification avant de seulement penser à envisager vivre un jour un processus. Si tu n'en tiens pas compte, tu as de fortes chances d'aller droit dans le mur et de te faire mal à l'âme et surtout au corps. On ne fait pas un processus à la force des bras ni de l'ego. Le processus est issu d'un mouvement de conscience, ta conscience, on ne peut brûler les étapes sans se brûler soi même. Je sais de quoi je parle, j'ai moi même voulu brûler les étapes. Kamikaze un jour pour toujours. Sept ans plus tard j'en paye toujours les conséquences.....
Souviens toi qu'un processus ça s'en vient tout doucement vers toi comme une évidence (voir le témoignage de [Camila Castillo]). Une simplicité. Il n'y a pas à vouloir comme le dit [Erika Witthuhn], c'est un lâcher prise, une marche de plus dans un chemin déjà bien parcouru. On ne décide pas d'un processus à la force de l'ego. Je me répète, mais comprends que riche de mes échecs, je sais aujourd'hui ce qu'il ne faut pas faire. Et je te le transmets.

Si malgré tous ces avertissements, muré dans les "je veux" de l'ego, tu fais ton processus à "l'arrache", tu risques principalement deux choses :
La première : comme tu ne t'écoutes pas au niveau de l'âme ni du corps, tu peux très bien être incapable de sentir les limites de ce propre corps et d'aller trop loin. Ça veut dire ne pas tenir compte de ton état d'épuisement croissant, de ta perte de poids importante, et d'épuiser les ressources énergétiques de ton corps. Si malgré tous les signaux d'alertes que l'univers, ton âme, ton corps, ton esprit, t'enverront, si malgré tout ça tu persistes, et bien tu peux tout simplement décéder.
C'est d'ailleurs déjà arrivé parmi ceux et celles qui ont fait le processus de finir par [L'âme hors]. Ça dessert tout le mouvement en entier et alimente les pouvoirs publics de prétextes pour discréditer toute cette mutation.

Bref, tout ceci pour te dire ; écoute toi sérieusement, écoute ton corps et ton âme, ne va pas faire cette connerie d'un processus fait sans préparation préalable. Sans mutation de conscience associée.

La seconde : bon t'as fait ta connerie, t'as vécu ton processus, mal, mais tu l'as vécu. T'as ramé et crevé de faim, t'as eu ta langue pâteuse comme pas possible, t'as rêvé de pizzas, sandwichs, cafés, frites, poulets rôtis et pire je t'en passe. Tu es enfin au bout de ces putains de trois semaines, tu vas pouvoir maintenant t'en foutre plein la gueule. Sérieusement affaibli et en manque, ton corps, ton ego, tes émotions vont se jeter sur la bouffe. Voraces. C'est l'étape compensatoire. Tu risques intoxication alimentaire, boulimie incontrôlée, dérapages excessifs en tout genre pour pallier les manques vécus. Et ça va faire beaucoup de dégâts dans ton corps et tes cellules. Outre le fait que tu enregistres dans ces dernières la peur-manque d'arrêter de manger et de boire, probablement que pour toi dans cette vie ci, inédien ou pranique c'est gravement compromis. Réfères toi au chapitre sur [la reprise alimentaire] et fais bien gaffe d'y aller progressivement comme indiqué dans le texte. Si tu laisses les digues de la faim, de la peur, du manque et de la compensation se briser, ça va douiller du coté du porte monnaie, du foie, de l'estomac, du bide, des intestins, et autres conséquences pas vraiment toutes référencées aujourd'hui...
Pour éviter de tomber dans ces folies alimentaires (qui sont tout de même le contraire de ce que tu souhaites) il faut vraiment bien écouter et respecter tous les bons conseils qui sont généreusement mis à ta disposition dans cet article. Bien respecter les étapes progressives de ta décroissance alimentaire. Tous les liens vers toutes les pages importantes te sont fournis plus haut. Prends le temps de tout lire et de bien t'informer. Assimile tout ça à ton rythme.

Je te rappelle ces 3 conseils fondamentaux.
1 - Ce n'est pas ton ego qui décide d'effectuer un processus, mais un mouvement de ta conscience vers la divinisation de ta matière. Lorsque les étapes préliminaires auront été accomplies.
2 - Si tu perds trop vite ou trop de poids pendant le processus, tu arrêtes.
3 - Si tu t'affaiblis trop vite pendant le même processus, tu arrêtes. Puis suivant le nombre de jours du processus vécus, tu reprends progressivement une alimentation solide et liquide pendant la moitié du temps déjà effectué.


N'hésite jamais à interrompre un processus avant de dépasser les limites du trop loin ou du trop tard !
Surtout si le trop tard c'est [L'âme hors] ! Il est mille fois plus sage et positif de l'interrompre avant qu'après. Interrompu à temps, tu pourras toujours le refaire plus tard, dans de meilleures conditions, lorsque ton âme te le suggérera. D'années en années ce sera plus facile en raison du constant accroissement énergétique de la Terre.
Interrompu trop tard tu vas t'abîmer la santé et le corps, le moral et l'émotionnel aussi. Avec des conséquences boulimiques importantes qui pourront t'handicaper sérieusement l'avenir vers ton rêve d'inédien ou de pranique.


Conclusion

Je ne suis personnellement pas favorable au bizness qui s'organise autour du processus. Comme je l'ai déjà dit et écrit, [Nous sommes tous frères] et [On ne fait pas payer un frère !]. Sur cette planète lorsqu'il y a rapport d'argent, il y a séparation. Il vaut mieux faire des échanges. Tu m'aides et me soutiens pendant 21 jours, en échange de quoi je ferais ceci ou cela pour toi. image nouveau paragdimeSi ce n'est déjà fait (pourquoi ne pas t'aider et te soutenir dans ton propre processus ?). J'ai dit aussi qu'il valait mieux quelqu'un(e) de cœur auprès de toi, avec qui tu es en confiance et en harmonie, et cette personne ne se trouve que très rarement dans une relation commerciale. Lorsque l'argent est en jeux, tout est faussé. Le processus n'est pas et ne devrait pas être un commerce. Néanmoins si tu ne connais personne dans ton entourage ouvert à ces nouveaux concepts, responsable et aimant, alors il vaut mieux dans ces cas là passer par des retraites payantes et organisées par des personnes praniques ou inédiennes, que de le faire tout seul. J'insiste bien. Ne le fais pas tout seul isolé.
Je serais quant à moi favorable à une prise en charge totale par l'état (remboursement intégral par la sécurité sociale, tant qu'elle existe) du processus des 21 jours. Avec du personnel pranique (pranique ou inédien) comme encadrant et soutien, dans des lieux de calme et d'harmonie, au milieu de domaines naturels enchanteurs. Avec tout le confort nécessaire (chambres individuelles et salles de bains équipées de baignoires adaptées) salles de repos, de méditation, de pranayama (respiration) de yoga et tutti quanti....
Pourquoi pris en charge par l'état ? Parce que dans le nouveau monde qui se construit, avec l'émergence de la nouvelle humanité, il est primordial pour les états lucides et conscients du changement de paradigme alimentaire de leurs populations, de soutenir à fond les jeunes et nouvelles générations. C'est l'avenir de la planète qui se construit aujourd'hui et maintenant.

Je sais que cela peut paraître utopique aujourd'hui, mais il est probable que l'histoire en décidera autrement. Réponse au cours du siècle qui arrive....

avatar Yv

Om Ara Patsana Dhi Dhi Dhi
Yv

Note de fin : si suite à cet article tu mènes un processus réussi (tu seras donc pranique, inédien, liquidien ou sera revenu à ton régime alimentaire d'avant) ton témoignage publié sur [Pranique le Sit] peut être le bienvenu pour aider d'autres frères et sœurs sur ce chemin là. Pour cela envoie le à l'adresse mail suivante : pranique(arobase)gmail.com